vendredi 17 juin 2016

On ne meurt qu’une fois… mais de combien de causes ?

Quand une personne meurt, le médecin qui signe le certificat de décès en indique la cause, et il en mentionne souvent plusieurs en décrivant leur enchaînement jusqu’au décès. Aline Désesquelles et ses collègues du Réseau Multicause nous expliquent l’intérêt de ce type d’informations pour étudier l’évolution des causes de mortalité dans un pays, ainsi que les difficultés des comparaisons internationales en raison notamment des différences dans la façon de remplir ces certificats selon les pays.

L’espérance de vie a beaucoup augmenté en France au cours des dernières décennies, grâce notamment au recul de la mortalité due aux maladies de l’appareil circulatoire et aux cancers, les deux premières causes de décès. On le sait grâce à la statistique des causes de décès établie à partir des certificats obligatoirement remplis par les médecins au moment où ils constatent un décès. Toutes les causes mentionnées sur les certificats de décès sont enregistrées mais les analyses portent habituellement sur seulement l’une d’entre elles, la cause dite « initiale » du décès. Pourtant, plusieurs causes sont souvent mentionnées sur les certificats et il est intéressant de les prendre aussi en compte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire