samedi 22 septembre 2018

Fête de la gastronomie

Petition national : le Sport ça compte


 

SITE INSTITUTIONNEL


 

INTERNATIONAL


Sport pour tous, tous pour le sport !


Nous, sportifs, dirigeants de clubs, bénévoles, passionnés, citoyens :
Demandons que le sport bénéficie de moyens à hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux.
Pour que le sport compte, je signe.

Nom*

Prénom*

Email

Code postal*

Sport préféré

 J'accepte les conditions ci-dessous.

  95 596




 



 



 



 



INFORMATIQUE ET LIBERTES
Les informations personnelles pouvant être recueillies sur ce site font l'objet d'une collecte et d’un traitement informatisé par le Comité National Olympique et Sportif Français (ci-après "CNOSF"), association de droit français régie par la Loi du 1er juillet 1901 reconnue d’utilité publique par décret en date du 6 mars 1922, inscrite au registre national des associations sous le numéro W759000031, dont le siège social est sis Maison du Sport Français, 1 avenue Pierre de Coubertin, Paris 75013. Ces données pourront être transmises aux pouvoirs publics aux fins d’analyse, d’étude et de démonstration de l’importance du sport pour la France.
Conformément à la réglementation sur la protection des données à caractère personnel, vous bénéficiez, concernant vos données personnelles, du droit d’être informé de la collecte et du traitement, du droit d’accès, du droit de rectification ou d’effacement, de modification de vos données en cas d’informations incorrectes, du droit d’opposition, du droit à limitation du traitement ainsi que du droit à la récupération de vos données.
Ces droits peuvent être exercés directement par courrier adressé au CNOSF – 1, avenue Pierre de Coubertin – 75640 PARIS Cedex 13

* obligatoire


 

Maison du sport français


Appels d'offres


 

Crédits


 

Contacts


 

Recrutements


 

Presse


 

Franceolympique.com


 

Site réalisé par IDIX


vendredi 21 septembre 2018

Pierre Fabre obtient l'approbation européenne


 CP_Pierre_Fabre_Decision_EC_AMM_20_09_2018_FR.pdf

Si le lien ne fonctionne pas,cliquez ici pour recevoir un nouvel e-mail avec le(s) document(s) en pièce(s) attachée(s)
Si le message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

 

 

 

 

 

 
 

Pierre Fabre obtient l'approbation européenne pour BRAFTOVI®(encorafenib) et MEKTOVI®(binimetinib) pour le traitement des patients adultes atteints d'un mélanome avancé porteur d'une mutation BRAF

- BRAFTOVI® et MEKTOVI® font maintenant l'objet d'une autorisation de mise sur le marché délivrée par la Commission européenne et applicable dans les 28 états membres de l'Union européenne ainsi qu'en Islande, auLiechtenstein et enNorvège -

L'approbation de l'Union européenne s'appuie sur les résultats de l'essai de Phase 3 COLUMBUS, qui a montré une médiane de survie sans progression de 14,9 mois et une médiane de survie globale de 33,6 mois, comparativement au vemurafenib en monothérapie avec respectivement 7,3 mois et 16,9 mois.

 

Castres, France(20 Septembre2018) - Pierre Fabre annonce que la Commission européenne (CE) a délivré l'autorisation de mise sur le marché pour l'association de BRAFTOVI®(encorafenib) et MEKTOVI®(binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d'un mélanome non résécable ou métastatique porteur d'une mutation BRAFV600détectée par un test approuvé.1,2 La décision de la Commission européenne s'applique aux 28 états membres de l'Union européenne (UE) ainsi qu'à l'Islande, auLiechtenstein et à la Norvège.
 
« Nous nous réjouissons que les patients européens atteints d'un mélanome avancé avec une mutation BRAF puissent désormais bénéficier d'une nouvelle option thérapeutique grâce à l'association de BRAFTOVI® et MEKTOVI® » a déclaré Frédéric Duchesne, Président et Directeur Généralde Pierre Fabre Médicament et Santé. « Chacun de nous chez Pierre Fabre est animé par la volonté de créer une réelle différence pour les patients. En apportant notre héritage en dermatologie et plus de 30 ans d'expérience en oncologie au partenariat que nous avons formé avec Array BioPharma, nous avons su mobiliser toutes nosexpertises afin d'aider des hommes et des femmes qui vivent avec cette maladie dont on connait le très mauvais pronostic. L'annonce faite aujourd'hui nous incite à poursuivre le développement de nouvelles innovations que nous espéronsbénéfiques pour de nombreux patients. »
 
La décision de la Commission européenne, qui fait suite à l'avis favorable émis en juillet dernier par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence Européenne des Médicaments (EMA), s'appuie sur les résultats de l'essai de Phase 3 COLUMBUS. L'essai a montré que l'association d'encorafenib (450 mg en une fois par jour) et binimetinib (45 mg deux fois par jour), améliorait la médiane de survie sans progression (SSP), comparativement au vemurafenib en monothérapie (960 mg deux fois par jour) (14,9 mois contre 7,3 mois, respectivement : rapport de risque (RR) de 0,54, intervalle de confiance (IC) de 95 %, 0,41-0,71, p<0,0001).1,2Comme le montrent  les résultats publiés dans The Lancet Oncology4 en septembre 2018, l'association de BRAFTOVI® et de MEKTOVI® a permis d'obtenir une médiane de survie globale (SG) de 33,6 mois, alors qu'elle n'était que de 16,9 mois chez les patients traités par vemurafenib en monothérapie (RR 0,61, IC 95 %, 0,47-0,79, p<0,0001- analyse de SG prévue au protocole) dans le cadre de l'essai COLUMBUS. Les réactions indésirables les plus fréquentes (≥25 %) apparues chez les patients traités par BRAFTOVI®administré en association avec MEKTOVI® à la dose recommandée (n=274, basé sur deux essais de phase II et l'essai COLUMBUS) comprenaient une asthénie, des nausées, des diarrhées, des vomissements, un décollement rétinien, des douleurs abdominales, une arthralgie, un taux élevé de créatinine kinase dans le sang et une myalgie1,2. Dans l'essai COLUMBUS, les événements indésirables ayant conduit à l'arrêt du traitement et suspectés d'être liés au traitement à l'étude ont été retrouvés chez 6 % des patients.3,4
 « L'approbation de la Commission européenne constitue une avancée importante dans l'amélioration du pronostic des patients atteints d'un mélanome avancé porteur d'une mutation BRAF » a déclaré Reinhard Dummer, Professeur à l'Université de Zurich, Vice-président du service de dermatologie du centre hospitalier universitaire de Zurich, en Suisse, et investigateur de l'étude COLUMBUS.« Les médecins et les patients ont maintenant à leur disposition BRAFTOVI® et MEKTOVI® qui représentent une nouvelle association thérapeutique efficace et bien tolérée, permettant de retarder la progression de la maladie et de prolonger potentiellement la vie des patients. »
 
Des informations importantes sur la tolérance et les recommandations pour l'utilisation de BRAFTOVI et MEKTOVI sont détaillées dans le Résumé des caractéristiques du produit (RCP), publié dans le rapport européen public d'évaluation (EPAR).
Consulter le RCP complet aux liens suivants :http://www.ema.europa.eu.
 
Le 27 juin 2018, le partenaire de Pierre Fabre, Array BioPharma, qui dispose des droits exclusifs pour ces médicaments aux États-Unis a annoncé que l'association de BRAFTOVI et de MEKTOVI avait obtenu l'approbation de la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis, pour le traitement du mélanome non résécable ou métastatique porteur d'une mutation BRAFV600Eou BRAFV600Kdétectée par un test approuvé par la FDA5,8. BRAFTOVI n'est pas indiqué pour le traitement des patients atteints d'un mélanome porteur d'une forme sauvage de mutation BRAF.
 
A propos du mélanome métastatique porteur d'une mutation BRAF
Le mélanome est une situation clinique grave mettant en jeu le pronostic vital. Si les formes diagnostiquées à un stade peu avancé sont de bon pronostic et guérissent généralement par la seule chirurgie, les formes évoluées et notamment les formes non résécables ou métastatiques sont de mauvais pronostic. En effet, le taux de survie à 5 ans passe de 88 % en cas de détection à un stade précoce, à 18 % pour les stades III avancés non résécables et stades IV6. De nombreuses altérations moléculaires ont été décrites dans le mélanome et notamment, la présence dans 37,2 % des cas d'une mutation BRAFV600 7.
 
A propos de BRAFTOVI®(encorafenib) et MEKTOVI®(binimetinib)
BRAFTOVI®(encorafenib) est une petite molécule inhibitrice des protéines kinases BRAF et administrée par voie orale. MEKTOVI®(binimetinib) est une petite molécule inhibitrice de MEK et administrée par voie orale, qui cible les principaux enzymes de la voie de signalisation MAPK (RAS-RAF-MEK-ERK). Une activation inappropriée des protéines de cette voie a été observée dans de nombreux cancers, notamment le mélanome, le cancer colorectal, les cancers du poumon non à petites cellules, le cancer de la thyroïde et bien d'autres.
 
Pierre Fabre dispose des droits exclusifs pour développer et commercialiser BRAFTOVI® et MEKTOVI® dans le monde, sauf aux États-Unis et au Canada où Array BioPharma en conserve les droits exclusifs, en Israël où Medison dispose des droits exclusifs, ainsi qu'au Japon et en Corée du Sud où Ono Pharmaceutical dispose des droits exclusifs de commercialisation des deux produits.
 
Informations posologiques européennes abrégées pour BRAFTOVI® et MEKTOVI®
►Ces médicaments sont soumis à une surveillance supplémentaire.Cela permet une identification rapide des nouvelles informations de sécurité. Les professionnels de santé doivent signaler toute réaction indésirable suspecte. Voir la rubrique 4.8 du RCP sur la manière de signaler des réactions indésirables.
 
Dénomination des médicaments : BRAFTOVI®(encorafenib) gélules de 75 mg et 50 mg. MEKTOVI®(binimetinib) comprimés enrobés de 15 mg.
 
Données cliniques :
Indications thérapeutiques : L'association d'encorafenib et de binimetinib est indiquée pour le traitement des patients adultes atteints d'un mélanome non résécable ou métastatique porteur d'une mutation BRAFV600.
 
Posologie et mode d'administration : Le traitement par encorafenib et binimetinib doit être initié et suivi par un médecin expérimenté dans l'administration de thérapies anti-cancéreuses. Posologie : La dose recommandée d'encorafenib est de 450 mg (six gélules de 75 mg) en une prise par jour lorsqu'il est utilisé en association avec le binimetinib. La dose recommandée de binimetinib est de 45 mg (trois comprimés de 15 mg) deux fois par jour correspondant à une dose journalière totale de 90 mg, avec environ 12 heures d'intervalle entre les deux prises. Modification de la dose : La prise en charge des réactions indésirables peut nécessiter la réduction de la dose, l'interruption temporaire ou l'arrêt du traitement (consulter la rubrique 4.2 du RCP pour des informations complètes). Mode d'administration : Voie orale. Les gélules d'encorafenib sont à avaler entières avec de l'eau. Ils peuvent être pris avec ou sans nourriture. La prise concomitante d'encorafenib et de jus de pamplemousse doit être évitée. Les comprimés de binimetinib sont à avaler entiers avec de l'eau Ils peuvent être pris avec ou sans nourriture.
 
Contre-indications : Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 du RCP de BRAFTOVI® et MEKTOVI®.
 
Mises en garde spéciales et précautions d'emploi L'encorafenib et le binimetinib doivent être administrés ensemble. La mutation BRAF V600doit être confirmée par un test approuvé avant d'initier un traitement par encorafenib et binimetinib Pour l'ensemble des mises en garde spéciales et des précautions d'emploi : Patients dont le cancer a progressé sous traitement par un inhibiteur de BRAF, patients atteints de métastases cérébrales. Dysfonction ventriculaire gauche, hémorragie, toxicités oculaires. Allongement de l'intervalle QT, nouvelles tumeurs primaires, tumeurs cutanées et non cutanées, anomalies biologiques hépatiques, insuffisance hépatique, insuffisance rénale, augmentation du taux de créatinine kinase et rhabdomyolyse, hypertension, maladie thromboembolique veineuse (MTV), pneumonite/maladie interstitielle pulmonaire, intolérance au lactose, voir la rubrique 4.4 du RCP de BRAFTOVI® et MEKTOVI®.
 
Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions L'encorafenib est principalement métabolisé par le CYP3A4. Par conséquent, l'administration concomitante d'encorafenib et d'inhibiteurs puissants du CYP3A4 devrait être évitée. Les agents qui sont des substrats du CYP3A4 (inhibiteurs et inducteurs) doivent être co-administrés avec précaution. Le binimetinib est principalement métabolisé par la glucuronidation médiée par l'UGT1A1. Par conséquent, les inducteurs et les inhibiteurs de l'UGT1A1 doivent être co-administrés avec précaution. Consulter la rubrique 4.5 du RCP pour des informations complètes.
 
Effets indésirables : Résumé du profile de sécurité : Lorsque la dose recommandée (n = 274) était administrée aux patients atteints d'un mélanome métastatique, les réactions indésirables les plus fréquentes (≥25 %) observées chez les patients traités par l'association encorafenib et binimetinib comprenaient une asthénie, des nausées, des diarrhées, des vomissements, un décollement rétinien, des douleurs abdominales, une arthralgie, un taux élevé de créatinine kinase dans le sang et une myalgie. Voir la rubrique 4.8 du RCP de BRAFTOVI®et MEKTOVI® pour des informations complètes.
 
Pour des informations complètes, consulter le RPC disponible en intégralité sur :http://www.ema.europa.eu.
 
 
A propos de COLUMBUS
L'essai COLUMBUS (NCT01909453) est un essai de phase 3 en deux parties, international, randomisé et ouvert, destiné à évaluer l'efficacité et l'innocuité de l'association de BRAFTOVI®(encorafenib) et de MEKTOVI®(binimetinib) par rapport à celles du vemurafenib et de l'encorafenib en monothérapie chez 921 patients atteints d'un mélanome localement avancé, non résécable ou métastatique avec mutation BRAFV600 9.Le critère principal de l'étude est la survie sans progression (PFS).Toutes les analyses de critères secondaires d'efficacité, y compris l'analyse planifiée de la SG, sont descriptives par nature Plus de 200 sites en Amérique du Nord, en Europe, en Amérique du Sud, en Afrique, en Asie et en Australie ont participé à l'essai COLUMBUS.
 
La décision de la Commission européenne s'appuie sur les résultats de l'essai de Phase 3 COLUMBUS, qui a révélé que l'association améliorait la médiane de SSP, comparativement au vemurafenib seul (14,9 mois contre 7,3 mois, respectivement : RR 0,54, IC 95 %, 0,41-0,71, p<0,001).1-3 Comme en témoignent les résultats publiés dans The Lancet Oncology4 en septembre 2018, le traitement par l'association de BRAFTOVI® et MEKTOVI® a permis d'obtenir une médiane de SG de 33,6 mois, alors qu'elle n'était que de 16,9 mois pour les patients traités par vemurafenib en monothérapie (RR 0,61, IC 95 %, 0,47-0,79, p<0,0001), lors de l'analyse prévue au protocole de la SG dans le cadre de l'essai COLUMBUS.1-2.4 Les événements indésirables ayant conduit à l'arrêt du traitement et suspectés d'être liés au traitement à l'étude ont été retrouvés chez 6 % des patients.3,4 Les événements indésirables de grade 3/4 les plus communs, observés chez plus de 5 % des patients, comprenaient une augmentation du taux de gamma-glutamyltransférase (9 %), une augmentation du taux de créatine phosphokinase (7 %) et de l'hypertension (6 %)3,4.
 
A propos de Pierre Fabre
Présent sur un continuum d'activités allant des médicaments éthiques aux soins dermo-cosmétiques en passant par la santé grand public, le groupe Pierre Fabre est le 2èmelaboratoire dermo-cosmétique mondial, le 2èmegroupe pharmaceutique privé français et le leader en France des produits vendus sans ordonnance en pharmacie. Son portefeuille compte plusieurs marques ou franchises internationales dont Eau Thermale Avène, Klorane, Ducray, René Furterer, A-Derma, Galénic, Elancyl, Naturactive, Pierre Fabre Health Care, Pierre Fabre Oral Care, Pierre Fabre Dermatologie et Pierre Fabre Oncologie.
En 2017, Pierre Fabre a réalisé 2 318 millions d'euros de revenus, dont 62% à l'international et 61% via sa branche dermo-cosmétique. Implanté depuis toujours en région Occitanie, dirigé à partir de Castres dans le Tarn, fort de 13 500 collaborateurs dans le monde, le groupe détient des filiales ou bureaux dans 47 pays et distribue ses produits dans plus de 130 pays. En 2017, Pierre Fabre a consacré près de 175 millions d'euros à ses dépenses de R&D, répartis entre oncologie, système nerveux central, santé grand public, dermatologie et dermo-cosmétique.
Pierre Fabre est détenu à 86% par la Fondation Pierre Fabre, une fondation reconnue d'utilité publique depuis 1999, et secondairement par ses collaborateurs à travers un plan international d'actionnariat salarié.
AFNOR Certification a évalué la démarche de responsabilité sociale et environnementale du groupe Pierre Fabre au niveau « exemplaire » (référentiel AFAQ 26000 basé sur la norme ISO 26000 pour la RSE).
 
www.pierre-fabre.com
@PierreFabre
 
Références
[1] European Medicines Agency. BRAFTOVI®(encorafenib) Summary of Product Characteristics.Consultable à l'adresse : [http://ema.europe.eu]. A partir de finseptembre 2018.
[2] European Medicines Agency. MEKTOVI®(binimetinib) Summary of Product Characteristics.
Consultable à l'adresse :[http://ema.europe.eu]. A partir de finseptembre 2018.
[3] Dummer R, et al.Lancet Oncol2018;19:603-615.
[4] Dummer R, et al.Lancet Oncol 2018. Consultable à l'adresse :https://www.thelancet.com/journals/lanonc/article/PIIS1470-2045(18)30497-2/fulltext Consulté en septembre 2018.
[5] Array BioPharma. BRAFTOVI® US Prescribing Information 2018.Consultable à l'adresse :https://www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2018/210496lbl.pdf. Consulté en
septembre 2018.
[6] INCa - Survie attendue des patients atteints de cancers en France???: état des lieux. (Institut National du Cancer, 2015).
[7] INCa - Les tests ou marqueurs déterminant l'accès à des thérapies ciblées - Les tests moléculaires. (2016).
[8] Array BioPharma. MEKTOVI® US Prescribing Information 2018. Available at:https://www.accessdata.fda.gov/drugsatfda_docs/label/2018/210498lbl.pdf.Accessed 
September 2018.
[9] Clinical Trials.gov. Study Comparing Combination of LGX818 Plus MEK162 Versus Vemurafenib and LGX818 Monotherapy in BRAF Mutant Melanoma (COLUMBUS).Available at:https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01909453. Accessed September 2018.
 
 

###

CONTACT :
Pierre Fabre
Valérie Roucoules
(33) 1 49 10 83

Projet de loi ELAN




COMMISSION DES AFFAIRES ÉCONOMIQUES


Communiqué de presse

 


Paris, le 20 septembre 2018


PROJET DE LOI ELAN : LA COMMISSION MIXTE PARITAIRE EST PARVENUE À UN ACCORD ET A CONFIRMÉ LA PLACE DES ÉLUS AU CŒUR DES POLITIQUES DE L'HABITAT ET DE L’AMÉNAGEMENT


 

La commission mixte paritaire qui s’est réunie le 19 septembre au Sénat sous la présidence de Sophie Primas (Les Républicains – Yvelines) est parvenue à un accord sur les dispositions du projet de loi ELAN restant en discussion. Elle a conservé plusieurs mesures adoptées par le Sénat qui remettaient les élus, et notamment les maires, au cœurdes politiques de l'habitat et de l’aménagement.
La commission mixte paritaire a notamment :
Volet urbanisme
- maintenu l’avis conforme des communes pour la création des grandes opérations d’urbanisme(GOU), dans lesquelles l’échelon intercommunal jouera un rôle renforcé ;
- confirmél’assouplissement des conditions d’adhésion à unétablissement public foncier local, afin d’encourager le recours à ces outils de mobilisation de terrains très appréciés des communes et EPCI ;
- retenu les apports du Sénat en matière deconstruction en zone rurale, qui permettront notamment de construire en zone agricole des bâtiments liés à la production et à la commercialisation agricoles ;
- confirmél’élargissement des possibilités de construction en zone littorale, notamment au bénéfice des cultures marines ou de l’implantation d’ouvrages de production d’énergies renouvelables sur les petites îles ; et retenu la proposition du Sénat visant à permettre le recours à lamodification simplifiée des documents d’urbanisme afin de mettre en œuvre les nouvelles possibilités de comblement des « dents creuses » ;
- confirmé l’assouplissement de la portée de l’avis desarchitectes des Bâtiments de France, ainsi que les diverses mesures visant à favoriser la transparence des procédures d’avis et le dialogue entre maires et ABF ;
- confirmé lasuppression de la dérogation à la loi « MOP » au bénéfice des concessionnaires, adoptée par le Sénat ;
- retenu les apports du Sénat sur la prolongation du délai de remise en vigueur du plan d’occupation des sols en cas d’annulation du plan local d’urbanisme, et sur le caractère facultatif du débat dans les communes lors de l’élaboration d’un plan local d’urbanismeintercommunal ;
- confirmé les mesures adoptées par le Sénat visant àsécuriser les demandes d’autorisation d’urbanisme, notamment en permettant le dépôt de multiples demandes sur un même terrain, en précisant le contenu des certificats d’urbanisme, ou encore en facilitant l’instruction des dossiers ;
- retenu toutes les mesures adoptées par le Sénat en matière de contentieux de l’urbanisme, notamment celle qui protège de poursuites pénales les constructeurs de bonne foi victimes d’une annulation de permis ;
- porté la part des logements accessibles aux personnes handicapées dans les constructions neuves à 20% ;
Volet parc social
porté les seuils applicables en matière de regroupement des organismes de logement social à 12 000 logements gérés ou à 40 millions d’euros de chiffres d’affaires ;
- conservé le vote conforme des maires sur les ventes de logements sociaux introduit par le Sénat en le limitant néanmoins aux seules communes qui n’ont pas atteint leur taux de logements sociaux en application de la loi SRU. Au moins 50% du produit des ventes de logements dans ces communes devra être réinvesti dans leurs territoires ;
- conservé plusieurs apports du Sénat qui faciliteront l’atteinte desobjectifs de construction de logements sociaux des communes prévus par la loi SRU. L’instauration d’un calendrier spécifique pour les communes entrant dans le dispositif pour la première fois est maintenue. Ces communes disposeront de 5 périodes triennales pour atteindre leur objectif. En outre, sera mise en œuvre une expérimentation permettant aux communes ayant 20% de logements sociaux de mutualiser la construction de ces logements sous certaines conditions. Il a également été décidé de porter le seuil des communes éligibles à la loi SRU à 3500  habitants pour les communes d’Ile-de-France situées en dehors de l’unité urbaine de Paris. Enfin, les logements occupés par un titulaire d’un prêt social location-accession (PSLA) ainsi que les logements objets d’un bail réel solidaire seront décomptés dans la liste des logements sociaux ;
- maintenu la voix prépondérante des maires en cas d’égalité de voix au sein de la commission d’attribution de logements sociaux, comme le proposait le Sénat ;
Volet Centres-villes
- maintenu un régime d’autorisation d’exploitation commercialedans les périmètres des opérations de revitalisation de territoire (ORT) et étendu les effets du moratoired’implantation des équipements commerciaux nuisibles aux centres-villes ;
- créé à titre expérimental un permis d’aménager multi-sites dans les périmètres ORT ;
- prévu uneinformation préalable des élus locaux en cas d’évolution del’implantation de services publicsdans les centres-villes couverts par une ORT ;
- supprimé l’autorisation d’exploitation commerciale pour les projets mixtes logements-commerces ainsi que lesobligations de création de stationnementsdans les zones tendues ;
- consacré unemeilleure prise en considération du tissu économique local et de l’état du commerce de centre-ville dans le cadre du régime d’autorisation d’exploitation commerciale et un contrôle plus strict de son respect par les exploitants ;
- renforcé lecontenu du document d’aménagement artisanal et commercial (DAAC), devenu obligatoire ;
Volet relation bailleurs-locataires
- favorisé la lutte contre les squats en supprimant la possibilité pour les squatteurs d’un domicile de bénéficier d’une part, du délai de 2 mois entre le commandement de quitter les lieux et la mise en œuvre effective de l’expulsion et d’autre part, de la trêve hivernale ;
- conservé lapossibilitéintroduite par le Sénat de résilier le bail en cas de condamnation pour trafic de stupéfiants du locataire lorsqu’il a commis ces faits dans son logement ou à proximité 
- maintenu, comme le proposait le Sénat, l’application aux contrats en cours d’une clause prévoyant la résiliation du bail pour un motif résultant de troubles de voisinage constatés par une décision passée en force de chose jugée ;
- adopté de nouveaux cadres juridiques en vue de répondre aux besoins de la société, notamment des personnes âgées (création du régime de la cohabitation intergénérationnelle solidaire, amélioration de la définition de l'habitat inclusif) ;
Volet habitat indigne
- renforcé lesoutils de lutte contre les marchands de sommeil en créant de nouveaux dispositifs préventifs et répressifs (Information du maire par le notaire lorsqu'une vente n'a pu avoir lieu en raison de l'interdiction d'acheter pesant sur un marchand de sommeil, obligation pour les agents immobiliers de déclarer au Procureur de la République les agissements des marchands de sommeil, automaticité de certaines peines, comme la confiscation des biens ayant servi à l'infraction pour les personnes morales dont usent les marchands de sommeil, possibilité pour le juge de confisquer des biens du patrimoine des marchands de sommeil, au-delà de ceux ayant servi à l'infraction) ;
Volet numérique
- adopté diverses mesures en vued'accélérer les déploiements, dans un cadre équilibré (dérogation au principe de construction en continuité d'urbanisation dans les zones de montagne, amélioration du régime des servitudes applicables aux déploiements des réseaux, possibilité de sanctionner les engagements de déploiement prix par les opérateurs au niveau local et renforcement du quantum des sanctions en cas de non-respect des obligations de déploiement, obligation de faire droit, dans certaines conditions, aux demandes raisonnables d'accès activé aux lignes en fibre optique appartenant à un réseau d'initiative publique).

La commission des affaires économiques est présidée par Mme Sophie Primas (Les Républicains – Yvelines).
Le rapporteur du projet de loi est Mme Dominique Estrosi Sassone (Les Républicains – Alpes-Maritimes)
Le dossier législatif du projet de loi est consultable ici :http://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl17-567.html

 

 

CONTACT PRESSE : MATHILDE DUBOURG –presse@senat.fr – 01 42 34 25 11

Plan santé 2022


Voir la newsletter sur le siteCeltinews du 20/09/2018 

Interview

 Plan santé 2022, et les futurs pharmaciens dans tout ça ?
L'A.N.E.P.F, l'Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France, regroupe les 24 associations étudiantes des 24 facultés de pharmacie de France, représentant ainsi les 33 000 étudiants en pharmacie de l’hexagone. Elle se dote également de différents réseaux : Santé publique, Humanitaire, International, Tutorat...
Lire la suite
 

A la une

Sécu : un milliard d’économies sur le médicament annoncé pour 2019
Le gouvernement prévoit de nouvelles baisses de prix sur le médicament pour réaliser « un milliard d'euros d'économies » dans le cadre du budget de la Sécurité sociale qui sera présenté la semaine prochaine, a indiqué hier Agnès Buzyn. « Il y aura...
Lire la suite
Lactalis de nouveau autorisé à commercialiser son lait infantile
Le préfet de la Mayenne, en concertation avec le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, a autorisé en date du 18 septembre la reprise de commercialisation des poudres de lait infantile du site de Craon. Le 4 juillet dernier, la reprise des activités de séchage et de conditionnement de poudres de lait infantile...
Lire la suite
VIH : lancement de la campagne #PasseLeMotPasLeVirus
Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant les témoignages des personnes vivant avec le VIH et dévoile dans le même temps les résultats d’une enquête* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec...
Lire la suite
Restez à jourCeltinews

Pour vous désabonner de la Newsletter, écrivez-nous en cliquant ici. 
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 Juillet 1978 modifiée. Pour toute demande, contacter dpo@openhealth.fr Vous pouvez aussi nous contacter au cas où une information ou une image vous a choqué, ou a porté atteinte à vos droits ou à ceux d'un tiers. Pour exercer ce droit de rectification ou de suppression, contactez-nous à OPENHEALTH - CP 130 - 56038 VANNES ou par mail : info@openhealth.fr - Directeur de la publication : Patrick GUERIN - Crédit photos : OPENHEALTH. Notre site est déclaré à la CNIL sous le numéro 632990 et a fait l'objet d'une déclaration auprès du Procureur de la République de DINAN le 16 Mars 1999, sous le numéro 45SC99 délivré le 21 Février 2000, ainsi qu'au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Ce site est un site professionnel. Pour consulter nos mentions légales : http://www.openhealth.fr/mentions-legales ou notre politique de confidentialité http://www.openhealth.fr/declaration-de-confidentialite.


Côte d'Ivoire : Témoignage



Il a encore frappé ce journaliste de l'Intelligent d'Abidjan et AFRIKIPRESSE. C'était hier jeudi 20 septembre 2018 au siège des nations unies à New York lors de la conférence de presse du secrétaire général de l'ONU, Antonio GUTERRES

https://www.facebook.com/AFRIKINEWS/videos/730202933987529/


I KOUHON PHILIPPE | Journaliste D'Investigation

Adresse
 7, Rue du Disque (hall 1-11)
75013 Paris

Contacts :
France : 00336 29522353
Abidjan: 00225 45592357                                                  
Mail :pkouhon@gmail.com


Votre mutuelle est-elle une vraie mutuelle ?


VOTRE "MUTUELLE" EST-ELLE


N'EXCLUT PERSONNE EN MATIÈRE DE SANTÉ

Les mutuelles ne sélectionnent pas leurs adhérents en matière de santé. Une mutuelle vous couvre quels que soient votre âge, votre état de santé et votre niveau de revenus. De plus, la tarification des garanties santé ne varie pas en fonction de votre risque individuel. Les mutuelles s'appuient avant tout sur la solidarité entre adhérents pour garantir une égalité de traitement entre tous.

INVESTIT 100% DE SES BÉNÉFICES AU SERVICE DE TOUS

Les mutuelles n'ont pas d'actionnaires à rémunérer, leurs bénéfices sont utilisés au profit de leurs adhérents. Elles les investissent dans des actions concrètes pour favoriser l'accès aux soins pour tous : réduire les restes à charge, généraliser le tiers payant, proposer des actions de prévention et des actions sociales, développer sur tout le territoire un réseau d'établissements et de services de santé (crèches, maisons de retraite, centres médicaux et dentaires, etc.).

VOUS DONNE LE POUVOIR DE PARTICIPER À SES DECISIONS

Une mutuelle est fondée sur un principe démocratique qui permet à chacun de contribuer à la vie de sa mutuelle sur le principe "une personne /une voix". Les adhérents participent, directement ou par l’intermédiaire de représentants élus, à l'assemblée générale de leur mutuelle qui prend les décisions les plus importantes concernant son fonctionnement. Les mutuelles sont indépendantes de tout pouvoir politique ou financier.

PREND SOIN DE VOUS À CHAQUE MOMENT DE VOTRE VIE

Les mutuelles vous garantissent une protection sociale complémentaire en santé et certaines l'étendent à la prévoyance. La complémentaire santé complète tout ou partie des remboursements de la Sécurité sociale pour la plupart de vos frais médicaux, dont l'optique, le dentaire ou les frais d'hospitalisation. La prévoyance couvre des risques plus lourds comme l'incapacité, l'invalidité, la dépendance ou le décès, et peut prévoir des aides financières en matière d'obsèques.
D'autres mutuelles, à travers leurs services et établissements de soins, proposent également de vous accompagner tout au long de la vie, pour trouver une place en crèche ou pour accueillir votre parent âgé dans un Ehpad.

S'ENGAGE DANS L'ACCÈS AUX SOINS POUR TOUS

Les mutuelles adhérentes à la Mutualité Française gèrent 2 600 services de soins et d'accompagnement qui interviennent sur l'ensemble du territoire à tous les échelons de la santé et du bien-être : des centres dentaires, d'optique, d'audition, des centres de santé médicaux, des établissements hospitaliers, des crèches, des services pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.
Plus de 7 900 actions de prévention et de promotion de la santé sont également réalisées chaque année, notamment sur l’alimentation et l’activité physique, les addictions, ou le maintien de l'autonomie.
En développant une offre complète, les mutuelles agissent pour l'accès aux soins pour tous.

MUTUALITE.FR

La Mutualité Française


Actualités


Services


Presse


PLACE DE LA SANTE

Le Lab


Les Décryptages


L'Observatoire


Les Évènements


NOS SITES EN RÉGION


Facebook


Twitter


Google +


Linkedin


Youtube


© Mutualité Française


Contact


Extranet


Mentions légales


Données personnelles


Newsletters


jeudi 20 septembre 2018

Matinée de rentrée de l' ADOM

Transformation digitale des mutuelles

Programme:

Retrouvez ici la liste des intervenants de la matinée du 20 septembre 2018

https://m.asso-adom.fr/Matinee-ADOM-du-20-septembre-2018_a152.html

mardi 18 septembre 2018

A la demande du Pape François

Demande urgente du Pape François

       Chers Tous,
      Aujourd'hui, le pape François  a appelé tout le monde, partout dans le monde, peu importe où vous êtes ni la croyance ou la religion, à un moment de méditation ou de prière pour la Paix en Syrie et dans le reste du monde .
       "  Toute la planète sera UNIE en prière pour LA PAIX. " Si vous pouvez la transmettre, joignez vous dans une prière urgente, parce que le groupe islamique radical vient de prendre " Quaragost " , la plus grande ville chrétienne d'Irak.Là où il y a des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants chrétiens qui sont décapités.
       Le Pape nous demande une couverture de prières. " Prenez une minute et priez pour eux ". Passez le message à tous vos contacts, ne coupez pas la chaîne,....On nous a demandé de prier, passez aux autres ...Merci.

La Mutualité Française salue une réforme ambitieuse



Communiqué de presse18 septembre 2018Système de santé : la Mutualité Française salue une réforme ambitieuseAlors que le président de la République, Emmanuel Macron, a présenté aujourd'hui son plan pour transformer le système de santé en France, la Mutualité Française salue l’ambition affichée de la réforme annoncée. Les mutuelles, qui gèrent 2 600 services de soins et d’accompagnement (établissements hospitaliers, centres et maisons de santé, Ehpad…), souhaitent y prendre toute leur part.

La Mutualité Française partage les grands constats présentés. Notre système de santé, qui s'est construit autour de l'hôpital pour répondre aux pathologies aigües, ne répond plus aux besoins de santé de la population. Ces besoins ont évolué avec le vieillissement et l'augmentation des maladies chroniques et les patients recherchent une réponse de qualité et de proximité. L'organisation du système, et ses modes de tarification, ne répondent plus suffisamment non plus aux aspirations des professionnels de santé qui recherchent un exercice regroupé et veulent se recentrer sur leur activité médicale, infirmière ou de pharmacie.

Ambition

La Mutualité Française souligne l’ambition affichée de certaines mesures en particulier : la fin de l'exercice isolé d'ici 2022, la création d'une profession intermédiaire, les assistants médicaux qui seront 4000 d'ici 2022, et enfin la constitution de communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). Ces CPTS sont le chaînon manquant pour décloisonner notre système en créant un réseau de santé de proximité.
Avec le regroupement de tous les professionnels de santé d'un territoire, et leur articulation avec les hôpitaux de proximité et l'offre médico-sociale, les CPTS devraient offrir une réponse coordonnée et large aux besoins de santé (permanence des soins, "petites" urgences, orientation du patient, etc) pour notamment limiter les recours non pertinents aux services hospitaliers, en particulier les urgences.
La Mutualité Française accueille également avec satisfaction la limitation de la part des soins financée à l'acte et le développement de rémunérations forfaitaires, en complément ou alternatives à l'acte. En revanche, elle sera vigilante à ce que la participation des organismes complémentaires d'assurance maladie au financement de ces nouvelles rémunérations, soit visible par les professionnels et les assurés et ne prenne pas la forme d'une taxe comme pour le forfait patientèle médecin traitant.
Quelques jours après l'annonce du "plan pauvreté", la Mutualité Française s'interroge sur la portée des mesures visant l'accès aux soins des plus démunis. Elle souhaite un soutien plus fort de l'action des centres et maisons de santé installés dans les quartiers de la politique de la ville.
Elle considère que la suppression du numerus clausus n’est pas une réponse suffisante à l’inégale répartition des médecins sur les territoires.
La Mutualité Française s'engagera, avec son réseau de centres de santé, de cliniques et d'Ehpad dans la bonne mise en œuvre de cette transformation globale du système de santé.

A propos de la Mutualité Française

Présidée par Thierry Beaudet, la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles en France. Elle représente 650 mutuelles dans toute leur diversité : des complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, mais aussi des établissements hospitaliers, des services dédiés à la petite enfance et des crèches, des centres dentaires, des centres spécialisés en audition et optique, des structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées…
Les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale. Avec leurs 2 600 services de soins et d’accompagnement, elles jouent un rôle majeur pour l’accès aux soins, dans les territoires, à un tarif maitrisé. Elles sont aussi le 1er acteur privé de prévention santé avec plus de 7 000 actions déployées chaque année dans toutes les régions.
Plus d’un Français sur deux est protégé par une mutuelle, soit 35 millions de personnes.
Les mutuelles sont des sociétés de personnes à but non lucratif : elles ne versent pas de dividendes et l’intégralité de leurs bénéfices est investie en faveur de leurs adhérents. Régies par le code la Mutualité, elles ne pratiquent pas la sélection des risques.
Présidées par des militants mutualistes élus, les mutuelles représentent également un mouvement social et démocratique, engagé en faveur de l’accès aux soins du plus grand nombre.
 
Télécharger le communiqué de presse au format PDF.
 
Contact Presse :
Constance Baudry 
06 85 29 82 22 / constance.baudry@mutualite.fr

Mutualité Française
© 2018 Mutualité FrançaiseVous désinscrireVersion Web

Maladie de Parkinson


Voir la newsletter sur le siteCeltinews du 18/09/2018 

A la une

Maladie de Parkinson : nouvelles ruptures de traitement en vue
De façon répétitive depuis quelques années, les malades atteints de la maladie de Parkinson doivent faire face à des ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur prescrits par les neurologues*. L’association France Parkinson a été informée de prochaines ruptures de médicaments dans le cadre...
Lire la suite
Opioïdes : comment prévenir une crise sanitaire en France ?
La consommation de médicaments opioïdes, à l'origine d'une grave crise de santé publique aux États-Unis où l'addiction et les overdoses ont explosé, est en forte progression dans notre pays. Chaque année, ces médicaments sont délivrés en pharmacie de ville à 12 millions de Français. En 2017, un million de Français ont reçu...
Lire la suite
Pharmacie Référence Groupe : offensive et nouveautés
En croissance depuis le début de l’année avec 59 nouvelles adhésions au cours du premier semestre, PHR enregistre une vraie dynamique. Le succès de la nouvelle Enseigne MA PharMAcie Référence (MPR) s’est également confirmé avec 11 nouvelles ouvertures et 10 chantiers engagés depuis le début de l’année. La double...
Lire la suite
Restez à jourCeltinews

Pour vous désabonner de la Newsletter, écrivez-nous en cliquant ici. 
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 Juillet 1978 modifiée. Pour toute demande, contacter dpo@openhealth.fr Vous pouvez aussi nous contacter au cas où une information ou une image vous a choqué, ou a porté atteinte à vos droits ou à ceux d'un tiers. Pour exercer ce droit de rectification ou de suppression, contactez-nous à OPENHEALTH - CP 130 - 56038 VANNES ou par mail : info@openhealth.fr - Directeur de la publication : Patrick GUERIN - Crédit photos : OPENHEALTH. Notre site est déclaré à la CNIL sous le numéro 632990 et a fait l'objet d'une déclaration auprès du Procureur de la République de DINAN le 16 Mars 1999, sous le numéro 45SC99 délivré le 21 Février 2000, ainsi qu'au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Ce site est un site professionnel. Pour consulter nos mentions légales : http://www.openhealth.fr/mentions-legales ou notre politique de confidentialité http://www.openhealth.fr/declaration-de-confidentialite.


ADF : et si vous participez au t'chat !



Le t'chat est dans deux jours ... Vous n'avez pas encore regardé la conférence ? Il est encore temps, et pensez à poser dès maintenant vos questions  J’aimeCommenter         Afficher sur Facebook       Répondez à ce message pour commenter cette publication.        Ce message a été envoyé à nansellsalles@hotmail.fr.
Facebook Ireland Ltd., Attention: Community Operations, 4 Grand Canal Square, Dublin 2, Ireland  

La mutuelle MGC lance une nouvelle offre


Communiqué de presse
Le 18/09/2018 à Paris

 

LA MUTUELLE MGC LANCE UNE NOUVELLE OFFRE,

MGC EXPRESS, POUR LES CHEMINOTS AU STATUT

 

La MGC (Mutuelle générale des cheminots), première mutuelle santé des agents SNCF et de leur famille, s’engage auprès d’eux depuis plus de 135 ans dans la protection sociale complémentaire. Partenaire fidèle des cheminots et de la SNCF depuis ses débuts, la MGC lance une nouvelle offre de complémentaire santé pour les cheminots au statut (actifs et retraités). Par ailleurs, la mutuelle MGC participe aux 80 ans de la SNCF en étant l’un des 3 partenaires majeurs du Train de l’innovation.
 
MGC EXPRESS, une nouvelle offre pour les cheminots au statut
                                                           
Pour répondre aux attentes de ses adhérents cheminots, la mutuelle MGC a lancé depuis le 1er septembre 2018, une toute nouvelle offre de complémentaire santé. Cette dernière, conçue spécifiquement pour les agents au statut (actifs et retraités) de la SNCF, allie simplicité et efficacité.
 
L’offre est composée de 3 niveaux de garantie visant les 18 à 60/65 ans. Les remboursements concernent des postes importants tels que dépassements d’honoraires des médecins généralistes ou des spécialistes, les médicaments à vignette orange, les hospitalisations (dépassements d’honoraires, chambre particulière,…) ou encore les consultations de médecine alternative (ostéopathie, chiropractie,…). De plus, les adhérents peuvent bénéficier du reste à charge zéro en optique pour leurs verres (via le réseau Santéclair), la prise en charge de l’orthodontie adulte, la téléconsultation ainsi que l’accès à un club avantage (réduction sur des achats loisirs, bien-être…).
 
La mutuelle MGC partenaire du Train de l’innovation des 80 ans de la SNCF
 
A l’occasion des 80 ans de la SNCF, la mutuelle MGC est partenaire du Train de l’innovation et sponsorise, dans la voiture n°6 intitulée « La Fabrique des souvenirs », une exposition retraçant 80 ans d’innovation et d’histoire partagée. L’exposition, composée d’une cinquantaine de photographies, retrace la vie des cheminots et met en avant le rôle des hommes et des femmes dans l’histoire ferrovière française depuis 1938. Le Train sera inauguré le 25 septembre à Paris par Guillaume Pépy, président du directoire de SNCF et président directeur général de SNCF Mobilités, et Patrick Jeantet, président délégué du directoire de SNCF et président directeur général de SNCF Réseau, et traversera 15 villes étapes dans 12 régions de France.
 
Contacts presse
Aurélia Meunier & Gaëlle Ryouq
mgc@wellcom.fr
01 46 34 60 60
 

A propos de la mutuelle MGC
La mutuelle MGC est depuis plus de 135 ans la première mutuelle santé des agents SNCF et de leur famille. Depuis 2006, elle est ouverte à tous, cheminots ou non, et protège aujourd’hui près de 260 000 personnes en santé.

54 mesures pour transformer le système de santé


Suite à l'annonce des 54 mesures pour transformer le système de santé, nous vous proposons d'échanger avec Samuel Bottaro ou William Bottaro, Associés Santé chez Mazars. Ils pourront décrypter et commenter la portée de cette réforme, ils pourront notamment développer les points suivants :

Quels sont les enjeux de cette ambitieuse réforme ?


Comment l'hôpital est-il en train de se transformer ? Quel hôpital dans 20 ans ?


La disparition du numerus clausus permettra-t-elle vraiment de rendre les études de santé plus modernes et plus humaines ?


La priorité donnée à la médecine de proximité et à l'humain des inflexions majeures par rapport à la tendance des dernières décennies


Je me tiens à votre disposition pour vous organiser un entretien avec Samuel Bottaro et/ou William Bottaro, ou pour toute demande d'information complémentaire.

Bien cordialement,
Marie Goislard
Rumeur Publique
01 55 74 52 33
06 21 23 37 75

A propos de Mazars
Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante, spécialisée dans l’audit, le conseil ainsi que les services comptables, fiscaux et juridiques. Au 1er janvier 2018, Mazars est présent dans les 86 pays et territoires qui forment son partnership international intégré. Mazars fédère les expertises de 20 000 femmes et hommes basés dans 300 bureaux à travers le monde. Emmenés par 980 associés, ils servent leurs clients à toutes les étapes de leur développement : de la PME aux grands groupes internationaux en passant par les entreprises intermédiaires, les start-ups et les organismes publics.

La griffe santé de Jacques Draussin



Infolettre n° 308
mardi 18 septembre 2018Contact : Jacques DRAUSSIN jacques.draussin@biensur-sante.com

La mouche drosophile et le Bordeaux
C’est dans le cadre prestigieux du grand amphithéâtre d’Harvard que sont remis chaque année les prix scientifiques les plus foutraques. Les « Ig Nobel » (jeu de mot avec « ignoble » en anglais) récompensent – outre des bourdes exemplaires* - des recherches menées sur des sujets totalement improbables mais avec une méthodologie rigoureuse.
Chaque année depuis 1991, les gagnants se voient ainsi attribuer une récompense de mille milliards de dollars… zimbabwéens (1$ Z = 0,0002€ US) et des salves d’applaudissements de la part d’un public acquis. Il est tellement rare que la science puisse mettre – volontairement - les rieurs de son côté… !
Les récompenses, attribuées dans dix catégories, sont pour certaines particulièrement savoureuses. Ainsi, le prix 2018 de la Nutrition est allé très justement au travail d’une équipe internationale démontrant avec brio que l’apport calorique d’un régime cannibale est significativement plus pauvre qu’un régime carnivore classique. Un sujet de réflexion pour les responsables du Programme National Nutrition Santé et pour les défenseurs de la filière viande.
Notre chouchou sera probablement également celui qu’aurait préféré l’amateur de vin autoproclamé qu’est Emmanuel Macron. Des chercheurs français sont en effet parvenus à vérifier dans une étude très documentée (article publié dans Le Journal of chemical Ecology) que des œnologues étaient capables de détecter la présence d’une mouche drosophile femelle tombée dans un verre de Bordeaux. La diptère en chaleur est semble-t-il trahie par une phéromone odorante destinée à attirer le mâle mais perturbant les propriétés organoleptiques d’un bon cru.
Ig Nobel ou pas, la science n’a pas fini de nous surprendre, le Bordeaux de nous ravir et les mouches de nous gâcher la vie.
Jacques DRAUSSIN
*En 1991, l’Ig Nobel d’archéologie a été décerné à des scouts français qui avaient soigneusement effacé des peintures rupestres réalisées il y a 45 000 ans.
En 2001, l’Ig de technologie a été attribué à un Australien ayant fait breveter… la roue. Un prix qu’il a dû partager avec son bureau national des brevets qui l’a dûment enregistré sous le n°2001100012.

Sondage: les français sont-ils doués en oenologie ?


Communiqué de presse

 

 

Les Français sont-ils doués en œnologie ou complètement nuls ?

 

84% des Français apprécient de boire du vin et 72% particulièrement le rouge...

Mais plus de 59% ne savent pas ce qu'est un cépage !

 

49% ignorent que le vin rouge (et 80% que le vin rosé) sont faits à partir de raisinsà la peau noire.

Seulement 44% des Français savent qu'un vin tranquille n'est pas effervescent.

65% des femmes et 68% des hommes pensent mieux s'y connaître en vin que les autres nationalités...

Or, 62% avouent n'avoir jamais suivis de cours d'œnologie. Heureusement89% sont prêts ày remédier !

 

 

 
 
Paris, 18 septembre 2018
A l'occasion de la sortie de l'ouvrage intitulé « Entrée, plat...vin compris ! » à paraître le 24 octobre, Quitoque.fr, leader français du marché des paniers-recettes livrés à domicile,et les éditions DUNOD, ont interrogé plus de 10 000 personnes afin de vérifier leurs connaissances en œnologie. Un sondage qui casse certains clichés et qui montre que les Français sont bien loin de tout savoir sur le vin...
Et même très loin.
Lien officiel :https://www.quitoque.fr/  
 
*Méthodologie : L'enquête a été réalisée sur 11.125 personnes représentatives de la population nationale française, âgées de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire Buzzpress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 28 août au12 septembre 2018.Profils : 53% d'hommes et 47% de femmes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.  
 
 
"Hic bibitur"
Même si cela semble évident, les Français apprécient de boire du vin. C'est ce que confirment plus de 82% des femmes et 86%des hommes interrogés. Dans le détail, c'est le vin rouge qui est davantage plébiscité, par plus de 72% des Français (59%pour les femmes et 85% pour les hommes), bien loin devant le vin blanc (25%) et le rosé (3%).
 
En général, appréciez-vous de boire du vin ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Oui

84%

82%

86%

Non

16%

18%

14%

Quel type de vin préférez-vous ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Rouge

72%

59%

85%

Blanc

25%

38%

11%

Rosé

3%

3%

4%

 
 
Un cépage ? Sais pas, je...  
En revanche, ce qui semble moins évident, ce sont les connaissances des Français en œnologie. Ainsi, seulement 59%des Français savent ce qu'est un cépage et sont capables de préciser qu'il s'agit d'unevariété de plant de vigne ou de raisin.  
 
Selon vous, qu'est-ce qu'un cépage ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Une région particulière où est cultivée un type de vin

10%

10%

9%

Une appellation contrôlée

20%

21%

19%

Une variété de plant de vigne ou de raisin

59%

52%

66%

Je ne cépage...

11%

17%

6%

 
 
"Papa, comment naissent les vins ?"  
Lorsqu'il faut déterminer à partir de quel type de raisin est créé le vin rouge, les choses sont elles aussi confuses. En effet, seulement 59%des femmes et 62% des hommes savent qu'il s'agit de raisins à la peau noire.
 
A partir de quel(s) type(s) de raisins sont faits les vins rouges ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Des raisins à la peau noire

61%

59%

62%

Des raisins à la peau rouge

25%

29%

22%

Des raisins à la peau rosée

5%

6%

5%

Des raisins à la peau blanche

2%

1%

2%

Un mélange de toutes les couleurs de raisins

3%

1%

5%

Un mélange de certaines couleurs de raisins

3%

3%

3%

Je ne sais pas

1%

1%

1%

 
Les choses empirent avec les vins rosés... Ainsi, 33% des Français pensent qu'ils sont produits à partir de raisins à la peau rosée... Alors qu'il s'agit de nouveau de raisin noir uniquement comme le confirment seulement 20%des personnes interrogées.
 
A partir de quel(s) type(s) de raisins sont faits les vins rosés ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Des raisins à la peau noire

20%

18%

22%

Des raisins à la peau rouge

15%

13%

16%

Des raisins à la peau rosée

33%

35%

32%

Des raisins à la peau blanche

3%

3%

4%

Un mélange de toutes les couleurs de raisins

17%

16%

19%

Un mélange de certaines couleurs de raisins

6%

9%

2%

Un mélange de vin rouge et de vin blanc

3%

3%

3%

Je ne sais pas

3%

3%

2%

 
Pour les vins blancs, quelquesbonnes réponses reviennent, puisque 64% des Français s'accordent logiquement sur des raisins à la peau blanche.
 
A partir de quel(s) type(s) de raisins sont faits les vins blancs ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Des raisins à la peau noire

8%

7%

8%

Des raisins à la peau rouge

10%

10%

11%

Des raisins à la peau rosée

10%

11%

9%

Des raisins à la peau blanche

64%

65%

64%

Un mélange de toutes les couleurs de raisins

1%

1%

1%

Un mélange de certaines couleurs de raisins

5%

4%

5%

Je ne sais pas

2%

2%

2%

 
 
Un long fleuve pas si tranquille...
A la question "Qu'est-ce qu'un vin tranquille ?", seulement 48%des hommes donnent la bonne réponse : un vin qui n'est pas effervescent. 45%des femmes pensent à tord qu'il s'agit d'un vin peu alcoolisé et 10% des Français avouent l'ignorer.
 
Selon vous, qu'est-ce qu'un vin tranquille ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Un vin très peu chargé en alcool

42%

45%

39%

Un vin qui est pressé très lentement

4%

4%

5%

Un vin qui n'est pas effervescent

44%

40%

48%

Je ne sais pas

10%

11%

8%

 
Pour ce qui est ensuite de savoir quels sont les vins effervescents, seul le Champagne semble connu des Français qui le reconnaissent à 100%. Malheureusement, les autres vins effervescents comme le crémant et le mousseux ne remportent respectivement que 32% et 70%des votes.
 
Parmi les vins suivants, le ou lesquels est/sont effervescent(s) ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Mousseux

70%

62%

78%

Champagne

100%

100%

100%

Crémants

32%

39%

25%

Je ne sais pas

2%

1%

2%

 
 
Quels sont les cépages préférés ?  
Le Merlot, le Chardonnay et le Sauvignon sont les trois cépages que 97% des Français ont déjà goûté. En quatrième position se situe le Pinot Noir (95%), suivi du Gamay (89%). A noter que 10%des personnes interrogés sont tombé dans un piège et avouent avoir également dégusté le Sampzonnais qui n'existe pourtant pas...
 
Parmi ces cépages, le ou lesquels avez-vous déjà goûté ?
Réponses

Global

Femmes

Hommes

Le Pinot Noir

95%

91%

98%

Le Merlot

97%

95%

99%

Le Malbec

66%

65%

66%

Le Trousseau

31%

30%

32%

Le Gamay

89%

87%

91%

Le Chardonnay

97%

95%

99%

Le Sauvignon

97%

96%

97%

Le Grenache

85%

81%

88%

Le Chenin

63%

61%

65%

Le Savagnin

53%

51%

55%

Le Sampzonnais

10%

8%

11%

 
 
Marions-les !  
En règle générale, plus de 82% des Français tentent de marier les vins avec les plats d'un repas. C'est même davantage le cas pour les femmes (89%) que pour les hommes (74%).
 
Essayez-vous de marier les vins avec vos plats ?

Permis de conduire en une semaine !


La Navette

La toute première auto-école qui vous permet d'obtenir votre permis en 1 semaine à Paris.

La Navette c'est en quelque sorte la "Station F du permis de conduire "
Vous passez votre permis en un éclair en profitant d'un espace de coworking et de détente agréable.
Pendant 1 semaine, vous êtes chez vous à La Navette !
communiqué de presse sur ce lien :