mardi 4 décembre 2012

Le service d’accompagnement personnalisé des patients traités par chimiothérapie orale



La chimiothérapie orale, une préférence pour les patients

 La chimiothérapie orale représente une véritable avancée dans la prise en charge des patients atteints de cancer.

 
En effet, plus confortable que la voie parentérale, la voie orale : - assure le confort d’une administration sans accès veineux : elle est moins contraignante pour le patient et sans risque lié à la perfusion ;
 

- préserve la vie sociale et professionnelle des malades : les hospitalisations sont moins fréquentes, le patient n’a plus besoin de prendre des jours ou de mobiliser un proche pour se rendre à l’hôpital pour sa séance de chimiothérapie ;

 

- offre un réconfort aux patients en leur permettant de rester chez eux, dans leur élément, avec leurs habitudes.

 
La chimiothérapie orale rend le traitement à domicile possible et s’inscrit dans la mesure 41 du Plan Cancer(1) :

 

« Faciliter la chimiothérapie à domicile et plus généralement les soins à domicile »

 

9 patients sur 10 préféreraient la chimiothérapie orale par rapport à la voie intraveineuse(1) et, pour la plupart des femmes (atteintes ou non d’un cancer), se faire soigner à domicile présente deux principaux avantages(2) :

 

- une prise en charge affective : la possibilité de rester auprès de ses proches (84 %)

 

- une commodité pour continuer à vivre son quotidien : faciliter son rythme de vie quotidien (57 %)  et éviter les déplacements entre le domicile et le lieu de soins (54 %).

 

Une enquête menée chez des patientes traitées par chimiothérapie orale pour un cancer du sein a révélé que la chimiothérapie orale les a aidées à mieux supporter leur combat contre la maladie(3) :

 

- 77 % des patientes ont considéré que la chimiothérapie orale les a aidées à « se sentir moins malade »

 

- 67 % des patientes ont considéré que la chimiothérapie orale les a aidées à « faire face à la maladie »

 

A domicile, le patient se retrouve souvent seul pour gérer son traitement.

 

Or la chimiothérapie orale, comme tout traitement lourd, nécessite une attention particulière et un suivi rigoureux.

 

Actuellement, la chimiothérapie orale est donc proposée préférentiellement à des patients  très impliqués dans leur traitement ou avec un entourage apte à les assister quotidiennement.

 

Au niveau de l’équipe médicale, la bonne observance du traitement et la sécurité de prise à domicile sont autant de questions qui limitent la prescription de la chimiothérapie orale aux patients très autonomes.

 

Afin de faire bénéficier les malades anxieux, isolés, stressés des avantages de la chimiothérapie orale, un suivi rapproché et personnalisé est nécessaire et complémentaire de la prise en charge médicale.

 

PERSOLIEN est un service d’accompagnement à distance pour les patients traités par chimiothérapie

 

orale dans les deux pathologies cancéreuses les plus répandues, le cancer du sein et le cancer du poumon.

 

PERSOLIEN est né d’un constat simple : une fois sorti de l’hôpital, et malgré le passage régulier en officine, le patient est seul face à son traitement. Pourtant informé par l’équipe soignante, ce n’est pas chose aisée pour lui de se rappeler toutes les recommandations à suivre pour bien le prendre.

 

PERSOLIEN accompagne les patients grâce à un suivi téléphonique effectué par des infirmières diplômées d’État. Cet appel bi-hebdomadaire assure un suivi personnalisé et permet aux patients de prendre leur chimiothérapie orale dans de meilleures conditions de sécurité et d’observance.

 

PERSOLIEN, c’est non seulement un accompagnement téléphonique régulier pour les patients mais aussi un moyen pour l’équipe soignante de suivre en temps réel le déroulement du traitement.

 

Un accompagnement unique en oncologie

 

PERSOLIEN s’est construit autour de 5 points essentiels :

- un contrôle de l’observance

 

- une prise à domicile sécurisée  

- une gestion à distance des effets indésirables facilitée

 

- une information personnalisée

 

- un contact régulier et rassurant

 

Le service PERSOLIEN est assuré par une équipe d’infirmières diplômées d’État formées en oncologie.

 

PERSOLIEN est un service entièrement gratuit.

 

Pour bénéficier du suivi PERSOLIEN, le patient doit être inscrit par un membre de l’équipe soignante.

 

Un consentement signé par lui-même et par son médecin prescripteur doit être envoyé à PERSOLIEN pour confirmer l’inscription.

 

Après l’inscription, l’infirmière PERSOLIEN contacte la pharmacie de ville qui va dispenser la chimiothérapie orale pour lui apporter les informations nécessaires sur le traitement.

 

Le patient est contacté régulièrement par une infirmière PERSOLIEN sur rendez-vous téléphonique(1).

 

Avant sa prise, l’infirmière PERSOLIEN rappelle au patient la posologie à prendre ainsi que d’autres informations essentielles telles que le rythme des prises ou encore les conditions de conservation.

 

Après sa prise, l’infirmière PERSOLIEN vérifie que la posologie prise est conforme à la prescription du médecin, interroge le patient sur la tolérance et envoie une alerte par e-mail au médecin prescripteur en cas de problème (erreur de prise ou effet secondaire grave).

 

A tout moment, le médecin prescripteur peut consulter les échanges entre PERSOLIEN et son patient sur un site internet sécurisé.

 

PERSOLIEN a été mis en place à l’initiative du RFPC, Réseau de Formation des Pharmaciens d’officine en Cancérologie avec le soutien institutionnel de Pierre Fabre Médicament.

 

Au premier semestre 2012, une phase pilote du programme PERSOLIEN a été menée avec succès auprès de 30 médecins. 67 patients ont pu bénéficier de ce suivi. 2/3 des patients étaient traités par chimiothérapie orale pour un cancer du sein, le tiers restant pour un cancer du poumon.

 

Ce service innovant et unique en oncologie a été accueilli favorablement par les patients et les  professionnels de santé. C’est pourquoi le programme va être étendu à l’ensemble du territoire français.

 

Le RFPC, Réseau de Formation des Pharmaciens d’officine en Cancérologie est une association de professionnels de santé

Regroupant des oncologues, des pharmaciens hospitaliers et des pharmaciens d’officine.

Sa principale mission est de renforcer les liens entre la ville et l’hôpital, pour une qualité des soins et un confort des patients.

Celle-ci se fait dans l’application de la loi HPST dans le domaine des maladies cancéreuses et le suivi des recommandations de

L’Institut National du Cancer.

Le RFPC propose des formations en cancérologie aux pharmaciens d’officine, afin d’optimiser la dispensation des traitements anticancéreux dans le cadre des nouvelles missions des officinaux définies par la loi HPST.

 

 

Pour en savoir plus :

 
Les Laboratoires Pierre Fabre ont fait de la cancérologie un axe thérapeutique majeur de leur développement.

 
Une recherche de pointe :

 
Les activités R&D de Pierre Fabre dans l’axe Oncologie sont très diversifiées :

 
- Identification de nouvelles cibles biologiques d’intérêt thérapeutique,

 
- Mise en oeuvre de projets de recherche mettant en jeu des mécanismes d’action originaux pour le traitement des tumeurs solides et non solides,

 
- Développement précoce de nouvelles entités chimiques ou biologiques,

 
- Développement de nouvelles indications cliniques et de nouvelles présentations.

 
50 % du budget R&D (médicament) est consacré à la recherche contre le cancer.

Les travaux de recherche portent sur des domaines où le besoin médical est important :
 

- Tumeurs solides : cancer du sein, de la vessie, du poumon, du côlon, de l’ovaire, cancers ORL,
 

- Onco-hématologie : lymphome, myélome, greffe de moelle osseuse,

 
- Onco-dermatologie.

 
Une structure dédiée : Pierre Fabre Oncologie

Structure entièrement consacrée au cancer, Pierre Fabre Oncologie conduit l’ensemble du développement clinique, depuis la phase

I jusqu’à la commercialisation des médicaments du groupe, dans le domaine des tumeurs solides et en onco-hématologie, ceci sur la totalité des pays européens et au-delà.

 
Elle construit auprès du corps médical une relation fondée sur l’excellence scientifique, clinique et thérapeutique qui fait des Laboratoires Pierre Fabre un expert reconnu dans le domaine du cancer.rfpc.fr ; contactrfpc@gmail.com

  

Dr Dominique BECKER :
 
Pharmacien à la Pharmacie Centrale des Hôpitaux de Paris.

Ayant débuté sa carrière en officine avant de poursuivre en milieu hospitalier, son exercice au quotidien a amené le Dr Becker à être au plus près des préoccupations des patients. Membre fondateur du RFPC et actuellement Présidente de l’association, elle est à l’origine de l’initiative PERSOLIEN.

 

Dr Sophie MOREAU :
 
Oncologue médical, spécialisée en psycho-oncologie, au CHP Claude Galien à Quincy-sous-Sénart. Particulièrement impliquée dans l’accompagnement des patients et de leur famille tant à l’hôpital qu’en ville, le Dr Moreau a créé Oz’é dire, un groupe de parole pour tous les enfants du département de l’Essonne (91) dont les parents sont atteints de cancer. Membre fondateur du RFPC, elle soutient PERSOLIEN depuis ses débuts.

 

Dr Mahasti SAGHATCHIAN :

 Oncologue médical, spécialisée dans la prise en charge du cancer du sein à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy à Villejuif. Soucieuse de l’autonomie de ses patientes et convaincue de l’intérêt des thérapies orales, le Dr Saghatchian a participé activement au pilote du programme PERSOLIEN. Avec 27 équipes de recherche, 194 000 consultations par an, 46 000 patients suivis dont 12 000 nouveaux patients par an, 353 lits d’hospitalisation et 88 lits en hôpital de jour, l’Institut Gustave Roussy est le premier centre de lutte contre le cancer par sa taille, son activité et sa production scientifique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire