lundi 5 décembre 2016

Agenda de la semaine de Annick Girardin

Paris, le 5 décembre 2016



AGENDA de Mme Annick GIRARDIN
MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE
Semaine du lundi 5 décembre 2016




LUNDI 5 DÉCEMBRE

Déplacement à Grenoble



MARDI 6 DÉCEMBRE*

09h30 : Conseil commun de la fonction publique
139, rue de Bercy – 75012 Paris

13h00 : Entretien avec M. Philippe LAURENT, Président du CSFPT, M. François DELUGA, Président du CNFPT et M. Philippe SQUELARD, Vice-Président de la FNCDG
Ministère

15h00 : Questions d’actualité
Assemblée nationale

17h45 : 75ème anniversaire de l'AFD
Musée du quai Branly-Jacques Chirac

19h15 : Remise des insignes de la Légion d’Honneur M. Daniel GUERIN
Ministère



MERCREDI 7 DÉCEMBRE

10h00 : Conseil des Ministres
Palais de l’Elysée

13h45 : Ouverture du Sommet du PGO présidée par le Président de la République
Salle Pleyel – 252, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris

15h00 : Questions d’actualité
Assemblée nationale







JEUDI 8 DÉCEMBRE

11h00 : Entretien avec Mme Ayanda DLODLO, Ministre de la fonction publique d'Afrique du Sud
Ministère

15h00 : Participation à la table-ronde "Fonction Publique et déontologie" à l’occasion du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert
Palais de Tokyo

16h30 : Participation à l’atelier "Objectifs de développement durable et fonction publique" à l’occasion du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert
Palais de Tokyo



VENDREDI 9 DÉCEMBRE

11h30 : Remise du rapport de la Commission "Laïcité et Fonction Publique" suivi d’un point presse
Ministère

18h00 : Clôture du sommet du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert
Hôtel de Ville de Paris - 3 rue de Lobau - Paris 4ème





 * Discours Annick Girardin
Conseil commun de la Fonction publique
Mardi 6 décembre 2016


Mesdames et messieurs,
Bonjour à tous,
Le Conseil commun d’aujourd’hui prolonge les échanges que nous avons eus depuis ma prise de fonction, il y a maintenant plus de 10 mois. Ils ont été nombreux, soit en bilatéral, soit, comme aujourd’hui, collectivement.
Et je ne mentionne pas toutes les réunions que vous avez régulièrement tant avec mon Cabinet qu’avec les services placés sous mon autorité.
Vous commencez à me connaitre, il ne vous aura pas échappé que je crois aux vertus du dialogue social. Dialoguer est impératif que l’on soit d’accord ou pas. - 2 -

Vous savez également quel est mon attachement et mon ambition pour la fonction publique surtout dans une période où elle ne cesse d’être attaquée et caricaturée.
Je n’ai pas besoin de revenir sur certaines annonces du candidat désigné par la droite, chacun ici les a en tête et chacun peut se faire son opinion.
Vous m’avez, dans cette enceinte ou dans d’autres, interpelée sur mon rôle de ministre de la fonction publique. Je l’ai toujours dit et le répète devant vous, la Fonction publique est une richesse pour notre pays. C’est la colonne vertébrale de notre modèle social fondé sur l’entraide et la solidarité.
Comptez sur moi pour combattre les attaques démagogiques contre les fonctionnaires et pour défendre comme il se doit les trois versants de la Fonction publique et le statut qui encadre les fonctionnaires.
Comptez sur moi pour rappeler la nécessité de maintenir un service public de qualité pour tous nos concitoyens, notamment les plus fragiles d’entre eux.
Comptez sur moi enfin pour rappeler aux fonctionnaires qu’ils ont été entendus et reconnus par le gouvernement. - 3 -

Entendus car le dialogue social n’a jamais été rompu, et reconnus car ce gouvernement a mené une politique de revalorisation de leurs carrières et de leur salaire.
Ce discours a d’ailleurs été porté au plus haut niveau de l’Etat.
Le 17 novembre dernier, à Lyon, à l’occasion d’une session de « Ma fonction publique se réinvente », le Président de la République a tenu un discours de défense de la Fonction publique. Il a rappelé l’importance de la Fonction publique dans notre pays, facteur de « cohésion de la nation ».
Il a rappelé qu’être fonctionnaire, « c’est avoir le visage de la solidarité et de l’action ». Il a également rappelé - et je crois que c’est ce qu’il faut retenir - que le statut, loin d’être « immuable », devait évoluer pour s’adapter aux nouveaux enjeux de notre époque.
C’est ce que nous faisons avec vous depuis mon arrivée au ministère de la Fonction publique.
Car j’ai la conviction chevillée au corps que le service public ne peut pas être une variable d’ajustement. Il nous faut la protéger et ne rien céder aux discours caricaturaux qui l’abiment. - 4 -

Il nous faut résister à ces tendances schizophrènes qui demandent plus de service public mais moins de fonctionnaires.
Il nous faut également résister aux discours démagogiques venus des extrêmes et qui veulent nous faire croire que la fermeture des frontières permettrait de résoudre tous nos maux et de raser gratis demain.
Quelle est la cohérence de prétendre soutenir les fonctionnaires tout en promettant à d’autres catégories sociales de baisser les impôts et les dépenses publiques ?
Aujourd’hui, se développe une pensée magique qui consiste à dire pêle-mêle: « on sort les sortants, on sort de l’Union Européenne, on sort de l’euro ». En surfant sur les difficultés réelles des Français et sur les failles sociales et religieuses, en prétendant revenir à un service public chimiquement pur à l’abri des frontières, c’est bien d’un discours de repli irresponsable dont le seul objectif est d’agréger les colères et les exaspérations dont il s’agit.
Ce n’est pas mon approche. Et c’est dans un esprit de dialogue, d’attachement et d’ambition pour la fonction publique – que nous partageons je le sais au-delà de nos désaccords – que j’aborde ce conseil commun. - 5 -

Et malgré notre envie à tous de faire le point sur l’année écoulée, l’heure n’est pas encore au bilan. Il nous reste plusieurs mois de travail et de nombreux chantiers sur lesquels il est indispensable d’avancer.
Nombreux sont les chantiers qui nous attendent et je travaillerai avec vous jusqu’à la fin de la fonction qui m’a été confiée. Je vous proposerai au début du mois de janvier un agenda social qui définira les grandes priorités pour les mois restants.
Nous reviendrons sur la question de la lutte contre les inégalités de rémunérations entre les femmes et les hommes dans le prolongement du rapport qui sera remis en décembre par la députée Françoise Descamps-Crosnier.
Plusieurs dossiers en cours, je pense au temps de travail, à la prévention des absences, à la lutte contre les discriminations et à l’ouverture de la fonction publique, à l’Outre-Mer seront au menu de nos travaux.
Nous aurons à nous pencher sur la mise en œuvre des derniers textes relatifs au protocole parcours professionnel carrière et rémunération. - 6 -

Je pense, notamment, à la revalorisation des filières sociales et de celles de l’enseignement supérieur et de la recherche. Je vous ferai des propositions prochainement sur l’engagement pris quant à la carrière sur deux grades ou encore sur la question du passage du C en B.
Nous examinerons également les derniers textes de la loi relative à la déontologie et droits et obligations des fonctionnaires.
Nous aurons, enfin, l’occasion de travailler sur la préparation des élections professionnelles de 2018 et sur le bilan de la situation de la protection sociale complémentaire.
L’agenda social des premiers mois sera donc chargé, ce dont je me réjouis, et je compte sur vous pour que nous puissions l’appréhender de la façon la plus transparente possible.
L’agenda social du reste de l’année dépendra bien évidemment du résultat des élections présidentielle et législatives. Je rappelle sur ce point que l’engagement d’un rendez-vous salarial avant l’été a été pris. - 7 -

Passons maintenant à l’ordre du jour. Cette séance est principalement consacrée à deux grands thèmes : l’ordonnance relative au CPA et à la santé et sécurité et trois textes importants d’application de la loi déontologie. Je sais qu’il y a des points de difficulté et je suis là pour en parler avec vous.
Je vous laisse donc la parole pour un tour de table et vous indique que je devrais vous quitter à 12H30 pour des contraintes d’agenda.
Je vous remercie
Direction des ressources humaines de l’État
La ministre de la fonction publique, Mme Annick Girardin, a annoncé ce matin en Conseil des ministres la création prochaine
d’une Direction des Ressources Humaines dans la fonction

publique d’État.

Annick GIRARDIN a présenté les moyens et les modalités nécessaires à la mise en place de cette stratégie interministérielle en matière de ressources humaines. Elle a décliné l’objectif de renforcer la dimension qualitative de la gestion des ressources humaines de l’État et de donner toute sa place au dialogue social dans sa mise en œuvre.


Avec 2,4 millions d’agents, l’État est le premier employeur du pays. Dans un souci d’exemplarité, le gouvernement choisit de renforcer la fonction de gestion des ressources humaines, à la fois au sein de chaque ministère mais également par la mise en place d’une DRH impulsée par la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique (DGAFP).


Le décret relatif à la création de la direction des ressources humaines de l’État sera signé dans les tous prochains jours.

1 commentaire:

  1. Participation d’Annick GIRARDIN aux ateliers « Fonction publique »

    dans le cadre du Sommet Mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert

    Jeudi 8 décembre 2016 à Paris





    Dans le cadre du Sommet Mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert qui se tiendra à Paris du 7 au 9 décembre 2016, Annick GIRARDIN, ministre de la Fonction publique, présidera jeudi 8 décembre au Palais d’Iéna deux ateliers consacrés à la Fonction publique.



    Les premiers travaux s’articuleront autour du thème « Fonction publique et déontologie ». Annick GIRARDIN invitera ses homologues canadien, mexicain et sud-africain, à partager leurs expériences dans la mise en œuvre des règles de déontologie dans l’administration. L’intégrité professionnelle au sein des administrations constitue l’un des quatre axes majeurs de la Déclaration pour un Gouvernement Ouvert de 2011.



    La ministre présidera également un atelier consacré au sujet « Objectifs de Développement durable et Fonction publique ». Elle y abordera les enjeux des 17 objectifs de développement durable pour les agents publics et les administrations des pays signataires.





    DÉROULÉ:



    15h00 : Atelier « Fonction publique et déontologie »

    Palais d’Iéna, Salle Ventejol - 9 Avenue d’Iéna, Paris 75016



    16h15 : Atelier « Objectifs de développement durable et Fonction publique »

    Palais d’Iéna, Salle 4 - 9 Avenue d’Iéna, Paris 75016





    RépondreSupprimer