vendredi 2 novembre 2018

Poeme sur le temps qui passe

Le temps qui passe

Le temps file et passe à la vitesse grand V...

À peine la journée commencée  et ... il est déjà six heures du soir.

A peine arrivé le lundi, et c'est déjà vendredi.

... et le mois est déjà fini.

... et l'année est presque écoulée.

... et déjà 40, 50 ou 60 ans de nos vies sont passés.

... et on se rend compte qu’on a perdu nos parents, des amis.

et on voit l'amour de sa vie partir...

et on se rend compte qu'il est trop tard pour revenir en arrière ...

Alors... Essayons malgré tout, de profiter à fond du temps qui nous reste...

N'arrêtons pas de chercher à avoir des activités qui nous plaisent...

Mettons de la couleur dans notre grisaille...

Sourions aux petites choses de la vie qui mettent du baume dans nos cœurs.

N'hésitons pas à accueillir un nouveau compagnon avec qui partager nos derniers rêves.

Parce que nos enfants ne seront pas toujours avec nous, nos amis partiront et nos parents ne seront plus là...

Et malgré tout, il nous faut continuer de profiter avec sérénité de ce temps qui nous reste.

Essayons d'éliminer les "après" ...

je le fais après ...
je dirai après ...
J'y penserai après ...

On laisse tout pour plus tard comme si "après" était à nous.

Car ce qu'on ne comprend pas,
c'est que  :

après, le café se refroidit ...
après, les priorités changent ...
après, le charme est rompu ...
après, la santé passe ...
après, les enfants grandissent ...
après, les parents vieillissent ...
après, les promesses sont oubliées ...
après, le jour devient la nuit ...
après, la vie se termine ...
Et après c’est souvent trop tard....

Alors...
Ne laissons rien pour plus tard...

Car en attendant toujours à plus tard, nous pouvons perdre les meilleurs moments,
les meilleures expériences,
les meilleurs amis, les meilleurs amours,
la meilleure famille...

Le jour est aujourd'hui...

L'instant est maintenant...

Nous ne sommes plus à l'âge où nous pouvons nous permettre de reporter à demain ce qui doit être fait tout de suite.

Alors voyons si vous aurez le temps de lire ce message et ensuite de le partager ...

Ou alors vous le laisserez peut-être pour...  "plus tard"...
Et vous ne le partagerez  "jamais"

Thomas Coville : la Route du Rhum en solitaire


 

Communiqué de presse
1ernovembre 2018

Thomas Coville : la Route du Rhum en solidaire
 
Nouveau partenaire du réseau national des P’tits Doudous, Sobedo embarque les personnels d’anesthésie et des blocs opératoires dans l’aventure de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Cette course de légende offre une première occasion de rassembler ces soignants pendant 4 jours à St-Malo et de leur faire vivre une expérience collective inoubliable. La route choisie par Thomas Coville sera ensuite suivie de très près dans les hôpitaux car un doudou sera offert à un enfant opéré à chaque mille nautique parcouru par Sobedo Ultim’. 
 
En engageant ce nouveau partenariat avec le réseau national d’associations Les P’tits Doudous, Sobedo souhaite soutenir et valoriser les quelques 300 personnels d’anesthésie et des blocs opératoires très impliqués pour réduire l’anxiété des enfants opérés. 
L’entreprise s’engage à mener des actions avec ces soignants et ses salariés autour du bien-être au travail et à fédérer les associations en leur faisant vivre des moments hors du commun.
C’est le cas avec la Route du Rhum-Destination Guadeloupe qui permet aux P’tits Doudous d’organiser 4 jours de travail et de détente à St-Malo mais aussi de lancer un projet solidaire avec Thomas Coville. Pour sa 5eparticipation à cette course de légende, le skipper de Sodebo va en effet naviguer au profit des P’tits Doudous. 
 
Un mille nautique = un doudou offert à un enfant opéré
Grâce à l’application numérique Mille Nautique For Changecréée initialement pour la course à pieds et adaptée pour les courses nautiques, les milles vont se transformer en doudous. L’application est reliée à la cartographie du parcours de Sobedo Ultim’ et à chaque mille nautique parcouru, la fondation d’entreprise Sodebo offrira un doudou à un enfant opéré. Les 45 associations du réseau des P’tits Doudous bénéficieront de cette opération. 
La route choisie par Thomas Coville sera donc suivie avec beaucoup de ferveur dans les hôpitaux… Chaque jour, des associations bénéficieront de ces doudous marins. Parmi les premières : celle de l’hôpital de Saint-Malo… la toute dernière créée en octobre dernier. 
 
Le partenariat vu par Thomas Coville
«Lors de ma 1èrerencontre avec Nolwenn Febvre, présidente des P’tits Doudous, j’ai été particulièrement surpris de découvrir combien la bienveillance autour de ce projet est performante. C’est très inspirant pour moi. Je suis très fier d’apporter mon soutien à ce réseau.  J’ai besoin d’avoir dans mes voiles, un accompagnement qui me motive dans ma course et qui donne du sens».
 
Nombre de doudous offerts à suivre sur :www.millenautiqueforchange.com
 

A PROPOS DE :
Les P'tits Doudous
L’association nationale fédère les 45 associations locales créées dans les hôpitaux et cliniques en France et Outre-Mer rassemblant plus de 300 infirmiers et médecins anesthésistes et aides-soignants. Elle a pour mission de réduire l’anxiété des enfants opérés et de créer, avec les soignants, de nouveaux projets numériques qui améliorent le bien-être des patients, des accompagnants et facilitent les missions de soins.
 
SODEBO :
C’est une histoire qui commence il y a plus de 45 ans, c’est celle d’une entreprise née de l’esprit pionnier, d’une famille soudée. Leader français du rayon traiteur frais, l’entreprise a su rester une entreprise familiale, indépendante et passionnée. C’est pourquoi, grâce aux savoir-faire des boulangers, charcutiers, cuisiniers… présents dans l’entreprise, elle fabrique sur place une partie de ses ingrédients (pâtes, sauces, charcuteries…). 
Ce goût de la liberté, du plaisir, du partage et de l’engagement, Sodebo l’insuffle également à travers les grandes aventures de courses au large qu’elle soutient depuis 1998. Parrain officiel du Vendée Globe, Sodebo est également engagée depuis 1999 auprès de Thomas Coville, qui a battu en 2016, le record du tour du monde en solitaire et en multicoque (amélioré depuis par F. Gabart en 2017) et qui détient le record de la traversée de l'Atlantique Nord.

Lien vers la photo : https://we.tl/t-he4l5ex0sC
Photo :Thomas Coville à la rencontre des P’tits Doudous venus de toute la France à St-Malo pour l’encourager avant son départ pour sa 5eRoute du Rhum. 
Crédit photo : Sodebo/Fred Morin
 
 
Contact presse Les P’tits Doudous : Armelle LÉNA
armelle.lena@lesptitsdoudous.org
 
 
Contacts presse Sodebo Voile : 
Corine Rénié-Pérétié: corine.peretie@wellcom.fr
Aline Bourgeois – aline.bourgeois@wellcom.fr

C'est à lire : La Psy'Action


Le passé prend sa source dans l'avenir, on guérit seulement par l’action, les pathologies de l’être ont remplacé les pathologies de l’avoir…
 
Si vous vous intéressez à la psychologie et que vous êtes curieux de découvrir une vision différente, je vous invite à découvrir mon livre : La Psy’Action, la psychanalyse du 21èmesiècle. Un livre qui nous aide à mieux comprendre notre époque et pourquoi les gens souffrent… alors que nous avons le bonheur matériel et que tout est possible !
 
Cliquez icipour le découvrir. Vous pouvez aussi demander un exemplaire presse en me renvoyant un email.
 
Excellente journée,
 





Dr. Emeric Lebreton Directeur général
T. +33(0)1 44 104 187
Tour Montparnasse - 33, avenue du Maine - 75015 Paris

 |

www.orientaction.com

Cliquez sur l'image pour découvrir une vidéo pleine d'espoir... sur un air de Frédéric Chopin...

Route du Rhum


Vous trouverez ci-joint le dossier de presse de la Route du Rhum par Thibault Vauchel-Camus aux couleurs de la Fondation ARSEP (aide à la recherche sur la sclérose en plaques)/
 
En merdans 2 jours !
(Et RDV sur le stand deSolidaires En Peloton sur le village de course)
 
A 2 jours du grand départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, Thibaut Vauchel-Camus, seul concurrent à partir de et à arriver à la maison (guadeloupéen et malouin, il habite d’ailleurs face à la pointe du Grouin à Cancale) est dans les starting-blocks ! Il enchaîne les nombreuses sollicitations avec ferveur et professionnalisme. L’ambassadeur du message d’espoir «vaincre ensemble la Sclérose En Plaques » est prêt pour sa traversée de l’atlantique en solitaire à bord de son nouveau trimaran Solidaires En Peloton – ARSEP. L'envie d'entrer dans la compétition et de se frotter à la concurrence s'intensifie. 

« La Route du Rhum est ma course de part mes attaches guadeloupéennes et malouines. Elle m’a toujours fait rêver, c’est une épreuve spéciale pour moi. Aujourd'hui, j’entre peu à peu dans ma bulle en regardant les fichiers météo. Je vais essayer aussi de prendre un peu de repos tout au long de cette semaine qui va être très chargée en rendez-vous et où il y aura quelques détails techniques encore à gérer. C’est un plaisir de diffuser nos beaux messages sportifs et solidaires durant cette période. C’est l'ADN du Défi Voile Solidaires En Peloton et je dois dire que cela me porte. J’ai enchaîné quelques navigations de 24 heures ces derniers temps et même si nous aurions préféré plus de conditions variées, nous sommes à 100% ».  

Place à la course !
 
 
Si cette information vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.
 
Cordialement
 
Agence TB Press / Défi Voile Solidaires En Peloton
Lundi 15 octobre 2018
View this email in your browser


Thibaut Vauchel-Camus,outsider affirmé en Multi50

Dossier de presse
 
Paradoxalement et même si le skipper du dernier-né des Multi50 a beaucoup navigué en compétition depuis son plus jeune âge, Thibaut Vauchel-Camus prendra le départ de sa seulement troisième traversée de l’Atlantique en solitaire le 4 novembre à Saint-Malo.

Deuxième de la Route du Rhum à la quasi surprise générale en Class40 en 2014, vainqueur de The Transat ensuite, l’athlète guadeloupéen, malouin d’adoption, qui fête ses 40 ans aujourd'hui, a surtout un cursus de régatier mais apprend à grande vitesse le métier de coureur au large.

La grande expérience de ses adversaires Erwan Le Roux, Armel Tripon et Lalou Roucayrol, n’empêchera pas Thibaut de se positionner comme un candidat sérieux au départ de cette 11ème édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Un outsider en puissance qui, depuis la mise à l’eau de son trimaran à foils aux couleurs des 100 000 patients diagnostiqués de la Sclérose En Plaques en France, n’a pas cessé de progresser et de s’adapter à sa nouvelle machine.
 


 
Ou mettre le curseur ?

« Ne pas faire un podium serait décevant » indique Thibaut. « Je veux me mettre en situation d’embuscade pour la gagne. J’ai prouvé depuis le début d’année que j’avais les armes pour faire bien ! Je n’ai pas la même expérience que certains de mes concurrents mais j’ai un voilier qui va au moins aussi bien que les autres et qui exprime un potentiel supérieur dans certaines phases. À ce niveau, cela se joue dans certains détails. Mon idée est de m’adapter au rythme des autres dans un premier temps notamment les premiers jours car je ne sais pas encore vraiment où je dois placer le curseur en termes de vitesse. Mener mon trimaran n’est pas un souci. L’incertitude pour moi est de mener Solidaires En Peloton – ARSEP par rapport aux autres. En même temps, je ne veux pas passer mon temps à me jauger par rapport à mes adversaires et peut-être qu’au final c’est eux qui devront s’adapter à mon rythme. Nous nous sommes surtout confrontés sur des courses au contact en début de saison et pas au grand large. Je ne sais pas encore totalement où je vais placer mon curseur, cela sera, en quelque sorte, une découverte pour moi. En tout cas, ce que je sais, c’est que je bénéficie d’un voilier extraordinaire et qu’en comparaison aux dernières Route du Rhum en Multi50, nous avons un potentiel de vitesse beaucoup plus élevé. Là où ils allaient à 30 nœuds, nous progressons à 40 nœuds notamment grâce aux foils qui ont rendu les Multi50 plus rapides, plus funs mais aussi plus sécurisants. »
 
La vie à bord

“Chavirer” est un verbe du vocabulaire du multicoque. En effet, ces voiliers peuvent se retourner comme un catamaran de plage. C’est évidemment la hantise des navigateurs qui sont donc en veille permanente, une main sur l’écoute… Un facteur qui, contrairement à une navigation sur un monocoque, ajoute du stress voire même, à certains instants, de la peur positive ! Mais les marins s’adaptent à la situation et se prémunissent de ce risque constant. « Je ne vais quasi jamais à l’intérieur de mon trimaran »explique Thibaut. « Tout se passe en extérieur, dans ma cellule de vie que j’ai voulu particulièrement ergonomique et qui me permet de tout contrôler. J’ai ainsi à portée de main mon ordinateur, l’électronique embarquée, le radar, la table à carte, la VHF et les moyens de communication mais aussi ma “cuisine” et les écoutes afin de réagir très vite. Mes journées en mer sur la Route du Rhum seront rythmées par les informations météorologiques envoyées par le routage à terre, en l’occurrence Fabien Delahaye et Fred Duthil pour moi, les manœuvres, les réglages, quelques minutes à la barre pour sentir la bête, l’alimentation, le repos (siestes de 20 minutes pas plus), les inspections régulières du bateau et les quelques sollicitations extérieures comme les vacations ou les demandes médiatiques et ça pendant environ 10 jours sans me soucier du lever et du coucher du soleil ». 

Un programme chargé en perspective pour Thibaut qui partage son temps actuellement entre des navigations d’entraînement, la préparation technique à terre, des séances de sport, la vie familiale et des rencontres avec les partenaires du Défi Voile Solidaires En Peloton qui se sont mis dans l’ombre pour mettre en lumière une maladie : la Sclérose En Plaques et la Fondation ARSEP qui œuvre à donner de l'espoir aux malades.
 


 


 
 

Thibaut Vauchel-Camus
Né le 15 octobre 1978, originaire de Guadeloupe, réside à Saint-Malo, vainqueur de la Drheam Cup 2018, vainqueur de The Transat 2016 en Class40, deuxième de la Route du Rhum 2014 en Class40, double vainqueur du Championnat Class40 2015 et 2016, quatrième de la Transat Québec Saint-Malo 2016, vainqueur du circuit des Flying Phantom 2016, troisième en 2017, spécialiste reconnu du multicoque, quintuple champion de France de Formule 18 de 2005 à 2008…
 
A propos de la sclérose en plaques et de la Fondation ARSEP
Maladie inflammatoire du système nerveux central chronique et invalidante, la Sclérose en Plaques survient dans la majorité des cas chez de jeunes adultes, autour de 30 ans. Elle touche 100 000 personnes en France et 2,3 millions dans le monde. 4 000 nouveaux cas par an sont diagnostiqués en France, soit 1 cas toutes les 4 heures et 3 malades sur 4 sont des femmes. C’est également 800 enfants touchés.
Ni la cause, ni le remède ne sont connus actuellement. Seuls existent des traitements symptomatiques de la maladie, la recherche est l’unique espoir des patients pour que demain l’on puisse guérir.
Issue de l'ARSEP créée en 1969, la Fondation pour l’aide à la recherche sur la Sclérose ePlaques (ARSEP), née le 18 avril 2010, est la seule Fondation reconnue d’utilité publique se dévouant exclusivement à la recherche sur la Sclérose en Plaques. Elle a deux missions essentielles :
- Financer les équipes de recherche qui étudient cette pathologie
- Informer et sensibiliser le public sur les avancées médicales, thérapeutiques et scientifiques.
Son Comité Médico-Scientifique, présidé par le Pr Thibault Moreau (CHU Dijon), sélectionne selon une procédure rigoureuse et impartiale les meilleurs projets de Recherche auxquels sont attribués annuellement près de 2 millions d’euros.Habilitée à recevoir des legs et donations, la Fondation ARSEP ne fait appel qu'à des dons privés et ne perçoit aucune subvention.
https://www.arsep.org/

A propos de Solidaires En Peloton
"Solidaires En Peloton" (SEP comme sclérose eplaques) est la marque sportive qui représente la Fondation ARSEP lors d’événements sportifs. Son but est de faire connaître la sclérose en plaques au plus grand nombre et de communiquer sur les bienfaits du sport dans cette maladie grâce à son implication dans de nombreux événements en donnant de la force à ceux qui n’en ont pas. C’est aussi un moyen de collecter des fonds au profit de la Fondation ARSEP et donc de la recherche sur la maladie.

A propos du Défi Voile Solidaires En Peloton
Créé en 2012 par Victorien Erussard et Thibaut Vauchel-Camus, le Défi Voile Solidaires En Peloton prend racine lors d'une discussion entre amis. Les frères d'une patiente, désemparés par la souffrance de leur soeur et ne sachant plus comme l'aider, se confient à Thibaut et Victorien. Ces derniers, affectés, décident alors de sortir du modèle du sponsoring classique de leurs projets voiles pour les mettre au service d'une cause. Des partenaires mécènes ainsi que des particuliers vont alors soutenir financièrement le budget de fonctionnement du Défi Voile afin que la Fondation ARSEP soit pleinement bénéficiaire des dons générés par cette mise en lumière.
Un important pôle de partenaires engagés se forme (Sanofi genzyme, Thelem Assurances, Delanchy, Tomate Jouno, Concept Ty...), pérennisant l'action au fil des ans.

=> 5 objectifs pour le Défi Voile Solidaires En Peloton :

Sensibiliser le public à la sclérose en plaques 


Faire naviguer des malades


Être une plateforme media pour la Fondation ARSEP


Collecter des dons au profit de la Fondation ARSEP


Partager des valeurs avec des mécènes solidaires


 
INFORMATIONS PRESSE : interview de Thibaut Vauchel-Camus au départ de la Route du Rhum sur demande.

Photos libres de droits pour la presse et le web en navigation et portraits  Pierrick Contin
Photos aériennes Pierrick Contin
Photos embarquées par Pierrick Contin

DOSSIER DE PRESSE ROUTE DU RHUM / SOLIDAIRES EN PELOTON - ARSEP
 
Contact presse :
Agence TB Press
Tanguy Blondel
06 88 45 35 36 
 


 









This email was sent tomg.alterio@arsep.org
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences 
TBPRESS · 166, quai de jemmapes · Paris 75010 · France 




Agenda IDF: manifestations africaines


agenda des actions africaines en région parisienne de Novembre 2018,  présenté par départements et par ordre chronologique  - Pour ne plus recevoir ces courriels : faire STOP (sauf si vous le recevez indirectement : via un ami, par  liste de diffusion, ...) - Par contre, si vous souhaitez recevoir cet agenda régulièrement chaque début de mois, sachez qu'il est gratuit : il suffit de m'autoriser à vous le transmettre - si vous organisez vous-même ou si vous avez connaissance qu'une action concernant l'Afrique et ayant lieu en région parisienne se prépare pour les prochains mois, merci de me transmettre l'info.  C'est gratuit : je l'annoncerais - Enfin si vous pouvez le retransmettre à vos amis c'est encore mieux : voir aussi à la fin de ce document.  jp.vanhoove@wanadoo.fr - La distribution de l'agenda via Wordpresse était devenue nécessaire du fait du trop grand nombre de retour indiquant que mes messages étaient refusés par les logiciels Anti-Spam. - Si cependant vous ne pouvez ouvrir wordpress : merci de me le redemander : je vous le renverrai en directe  
 
Pour y accéder, cliquer sur agenda de Novembre 2018
 
ou recopier la ligne suivante dans votre navigateur (cadre en haut à gauche de votre écran) :
 
https://agendadesactionsafricaines.wordpress.com/2018/10/31/agenda-des-actions-africaines-de-la-region-parisienne-de-novembre-2018/
 
L'agenda des actions africaines n'a pas pour objectif de fournir des clés d'analyse : juste indiquer qui fait quoi : à chacun de se constituer son réseau d'information en fonction de ses besoins et de ses aspirations.

Arrêt du tabac

Si le lien ne fonctionne pas,cliquez ici pour recevoir un nouvel e-mail avec le(s) document(s) en pièce(s) attachée(s)
Si le message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

 




En savoir plus:

 Beautiful team

Sophie, Georges et Claire
01 74 62 22 25

22 Sente du Nord - 92410 Ville d'Avray

 


Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : SELECTION-ARRET-TABAC.pdf