jeudi 18 octobre 2012

Café nile : « Quelle convention, quelles rémunérations pour les acteurs du dispositif médical ? »


Café nile avec André Tanti, vice-président du CEPS en charge des dispositifs médicaux le 24 octobre (8h30 - 10h) au Sir Winston

Les dispositifs médicaux souffrent très souvent d’une assimilation avec le médicament.  Cette confusion des genres, qui voudrait aboutir à faire peser sur cet ensemble vaste et hétérogène (plus de 2000 entreprises productrices et prestataires et près de 100.000 produits allant de la canne anglaise au cœur artificiel) une réglementation copiée sur son lointain cousin, entraîne des difficultés considérables pour mettre sur le marché de véritables innovations technologiques. A l’inverse, on peut comprendre la prudence des autorités à vouloir assurer une évaluation de qualité et une sécurité pour les malades. L’un des points cruciaux de différenciation (hors une demi-vie économique courte entre 1,5 ans et 3 ans) est le rôle majeur de l’opérateur. Son expertise est essentielle à la pose du dispositif, à son bon usage, à sa maintenance et à sa surveillance. Tout ceci complique encore l’évaluation économique du prix du Dispositif Médical et la répartition des rémunérations à l’intérieur de ce prix.

 

André Tanti, vice-président du Comité Economique des Produits de Santé, en charge du dispositif médical viendra débattre, le 24 octobre prochain, de 8h30 à 10h au Sir Winston (5 rue de Presbourg 75116 Paris) sur le thème :

 

« Quelle convention, quelles rémunérations pour les acteurs du dispositif médical ? »

Inscription : nile@nile-consulting.eu

 

Découvrez le blog de nile en suivant le lien http://loeildenile.eu

Consultez le site de nile : www.nile-consulting.eu

Aucun commentaire:

Publier un commentaire