mercredi 19 novembre 2014

Le floriège de la semaine des infos santé concoctées par Gérad BIETH


Newsletter réalisée par
 Gérard Bieth - © www.annuaire-secu.com - Le portail indépendant des agents de la Sécurité sociale Vos commentaires ou suggestions sont les bienvenus,
contactez-le (gerard@annuaire-secu.com)


FLORILEGE REPRODUIT AVEC L'AIMABLE AUTORISATION DE GERARD BIEH


TIC santé - e-administration - services publics

Le rapport Lemoine sur " La transformation numérique de l'économie française " rappelle le rôle majeur du secteur de la santé

14/11/14 - Parmi les 9 projets emblématiques pour action immédiate, le rapport cite le secteur de la santé avec l'objectif de "créer un écosystème d'innovation ouverte sur les maladies chroniques, visant à améliorer le suivi des patients et la médecine prédictive", en prenant appui sur les bases d'information de l'Assurance maladie et sur les données provenant de l'utilisation des objets connectés". Outre ce projet à action rapide, le rapport suggère quinze recommandations (de 51 à 65) retenues "pour leur cohérence avec les effets de la transformation numérique et leur impact potentiel sur la performance des secteurs". Des recommandations qui permettraient de faire évoluer le secteur de la santé et de répondre aux nouveaux usages et attentes des patients tout en accélérant ainsi la transformation numérique, indique le rapport.
>
La nouvelle grammaire du succès. La transformation numérique de l'économie française - rapport de Philippe Lemoine - 328 pages - novembre 2014
>
L'analyse d'Hospimédia 13 novembre 2014


 

L'actualité des sites Internet et réseaux sociaux

"Ecosystème-Santé". Le nouveau social média / TV à découvrir

14/11/14 - Fruit de 6 mois de mobilisation, d'échanges, de réflexions autour des nouveaux enjeux numériques de santé, le projet Ecosystème Santé, lancé début novembre 2014, est un réseau social collaboratif associant les acteurs des principaux déterminants majeurs de la santé ( Economie sociale et solidaire, Prévention et Soins, Ecologie et Environnement, Culture et Médiation culturelle). Il s'accompagne d'un projet de MOOC du même nom en cours de réalisation pour début 2015.  A découvrir en avant-première les chroniques du mois de novembre 2014 dont voici les grandes rubriques : ECOSYSTEME Concepts : A la rencontre de Mathieu Roy - Petit guide pour promouvoir la santé ; ECOSYSTEME,L! Jean Vanderspelden ; ECOSYSTEME Métiers : Rencontre avec Fabrice Bretel - Coordinateur territoriale de santé ; ECOSYSTEME Evènements : un événement TIC et Promotion de la santé avec Cédric Pedre ; ECOSYSTEME Medias : rencontre avec Antoine Dufour d'O2ZONE ; ECOSYSTEME UP : à la rencontre de V@SI avec Gauthier Ruspini ; ECOSYSTEME Portrait : rencontre avec Daniel Oberlé. Un nouvel espace de dialogue et de débats dans le domaine de la promotion de la santé.
>
Les chroniques de novembre 2014 sur ecosysteme-sante.eu


 

Statistiques - chiffres
Chikungunya : au moins 4 000 à 5 000 cas en Polynésie française
  • Le bureau de veille sanitaire de la Polynésie française a annoncé mercredi 12 novembre "au moins 4 000 à 5 000 cas de chikungunya" diagnostiqués. Pire, le responsable du bureau, le Dr Henri-Pierre Mallet, indique : "On n'est sans doute pas encore au pic de l'épidémie, si on se base sur l'expérience des Antilles". Transmis par les moustiques, le chikungunya frappe la Polynésie française depuis un peu plus d'un mois, entraînant de fortes affluences dans les urgences des hôpitaux. En l'absence de traitement curatif, seuls les symptômes peuvent être traités. En outre, le travail des médecins est alourdi par deux autres épidémies simultanées, de grippe et de dengue. Pour le moment, le chikungunya a entraîné 65 cas d'hospitalisation et un cas sévère. - lequotidiendupharmacien.fr

La vidéo de la semaine

  • Comment optimiser les systèmes de financement de l'assurance maladie -
  • Vidéo Les Echos Events 5 novembre 2014
    Le système de financement de l'assurance maladie obligatoire et complémentaire est, en France, couteux car il est mixte. Il y a des doublons. Par exemple les frais de gestion pour la Sécurité sociale sont de 7,2 Md€ et pour les complémentaires santé de 6,2 Md€ pour traiter deux fois les mêmes soins. Pour optimiser ce système qui n'est pas structurant quant à la gestion du risque, il faut une démarche globale explique Frédéric Bizard, économiste de la santé. Cet enseignant à Sciences Po Paris fait trois propositions : un seul financeur institutionnel par type de soins, gestion dynamique du panier de soins, création d'un contrat obligatoire privé pour un panier de soins individuel de qualité. On conserve l'ensemble des acteurs mais on leur donne des rôles différents...
    La vidéo sur le site des Echos

L'escroquerie de la semaine

  • Une pharmacienne des Mureaux accusée d'avoir escroqué plus de 400 000€ à la CPAM des Yvelines -
  •  InfoNormandie 13 novembre 2014
    Le pot aux roses a été découvert grâce à la réclamation d'un assuré auprès de sa Cpam qui après avoir consulté son relevé de sécurité sociale a constaté des surfacturations. La caisse a passé au peigne fin l'ensemble de la facturation de cette officine. Il s'avère en effet que la pharmacie s'est fait rembourser par la CPAM des médicaments et des produits de santé non prescrits. "La facturation anomale porte uniquement sur des ordonnances d'assurés sociaux bénéficiant d'une prise en charge totale par la CPAM", explique une source proche de l'enquête. Les investigations permettent ainsi d'établir qu'elle aurait commis plusieurs centaines d'anomalies de facturation pour un montant supérieur à 400 000 euros. La pharmacienne sera prochainement convoqué par le tribunal correctionnel de Versailles pour répondre de ces faits.
  • Prison ferme pour 2 taxis pour une escroquerie à la CPAM de 348 250 € -
  • Par Figaro.fr avec AFP 14/11/2014
    Un chauffeur de taxi de Châtellerault a été condamné le 14 novembre à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, et à rembourser plus de 245 000 euros à la CPAM de la Vienne pour une escroquerie sur des transports sanitaires fictifs d'enfants en difficultés ou handicapés. Son frère, qu'il avait convaincu de devenir chauffeur de taxi et d'adopter les mêmes méthodes frauduleuses, a été condamné par le tribunal correctionnel de Poitiers à un an de prison avec sursis et devra rembourser plus de 100 000 euros à la Sécurité sociale. Les deux quinquagénaires ont en outre interdiction de gérer une entreprise pendant dix ans. Ils devront aussi verser plus de 29 000 euros au titre de "préjudice de désorganisation" à la CPAM, qui a consacré 1 200 heures supplémentaires à l'exhumation de 18 129 dossiers en archives les concernant entre août 2010 et mai 2013. La CPAM a estimé que, selon les cas, le montant de la fraude pouvait atteindre 57 % à 100 % de la facture tota

 

Le hit des liens les plus cliqués de la lettre 626 du 9 novembre 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire