mercredi 15 octobre 2014

Appel mondial pour la santé des femmes et des enfants


Lancement à Paris d’un appel mondial
pour la santé des femmes et des enfants

 

De nombreuses personnalités féminines, autour d'Anne Hidalgo et de Melinda Gates, ont lancé mardi l’Appel de Paris pour la santé des femmes et des enfants, au retentissement mondial.

 


 

En dépit des progrès réalisés depuis l’adoption des Objectifs du Millénaire pour le développement, trop de femmes perdent la vie en s’apprêtant à la donner et trop d’enfants ne vivent pas suffisamment longtemps pour célébrer leur cinquième anniversaire. Ces morts silencieuses se concentrent invariablement dans les pays les plus pauvres de la planète. Pourtant, des solutions relativement simples existent, et seule la volonté politique fait défaut.

Face à ce constat, des personnalités féminines internationales ont lancé l’Appel de Paris pour la santé des femmes et des enfants dans le monde, dont Anne Hidalgo, Maire de Paris ; Melinda Gates, co-présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates ; Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO ; Annick Girardin, Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et du Développement international ; Myriam El Khomri, Secrétaire d'État chargée de la Politique de la ville auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ; Geneviève Fioraso, Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la recherche auprès de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche ; Stéphanie Rivoal, Présidente d’Action contre la Faim ; Anne Lauvergeon, Présidente de l’Association François-Xavier Bagnoud France et Isabelle Giordano, journaliste et Directrice générale d’UniFrance Films.

A cette occasion, Anne Hidalgo a réaffirmé son engagement aux côtés des femmes et des enfants du monde entier, soulignant que notre génération avait l’opportunité de réduire les inégalités de santé entre pays riches et pays pauvres, entre hommes et femmes : « Depuis l’adoption des Objectifs du Millénaire, nous avons réalisé des progrès. Mais ces progrès demeurent insuffisants. Nous ne pouvons plus laisser des femmes perdre la vie en la donnant. Nous ne pouvons accepter que de jeunes enfants meurent de maladies que nous savons soigner. Nous ne pouvons plus abandonner les plus vulnérables à leurs souffrances et les voir s’éteindre en silence. Nous ne pouvons plus fuir nos responsabilités. Nous sommes complices de ce fléau si nous le laissons advenir sans réagir. Collectivement, nous pouvons unir nos forces, nos ressources, nos volontés. »

« Le retentissement de cet Appel de Paris montre à nouveau combien la France est attachée à la santé et au développement dans le monde, en particulier pour les femmes et les filles », a souligné Melinda Gates, co-présidente de la Fondation Bill & Melinda Gates. « J’espère que la France continuera à montrer la voie sur ces questions, non seulement en raison de l'impact considérable de ses actions en faveur des pays les plus pauvres dans le monde, mais aussi parce que la France  représente un exemple important pour les autres pays donateurs. Lorsque nous nous engageons en faveur des femmes, nous nous engageons aux côtés des personnes qui s’investissent pour les autres. Je tiens à remercier la Maire de Paris Anne Hidalgo ainsi que ce  groupe de femmes de premier plan issues du monde politique et de la société civile qui ont signé cet Appel de Paris aujourd'hui. C’est uniquement grâce à l'engagement fort de personnalités comme celles-ci que nous pouvons garantir que la question de l'autonomisation des femmes reste une priorité politique majeure et un thème incontournable du débat public ».

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire