jeudi 25 février 2016

Rapport sur le tiers payant : les réactions

586 du 18 février 2016
Rapport sur le tiers payant : les réactions
La Cnamts et les Ocam n'auront pas réussi à apaiser la grogne des médecins lors de la présentation de leur rapport commun. "Le tiers payant généralisé n'aura pas lieu" déclare MG France. Le syndicat, présidé par Claude Leicher, estime que les complémentaires santé ont des "exigences démesurées" qui l'"obligent (…) à dissuader les généralistes de pratiquer le tiers-payant sur la part complémentaire".
De son côté, Jean-Paul Hamon, président de la FMF, considère que le dispositif "confirme malheureusement les difficultés techniques et les contraintes administratives qui avaient été soulevées". Sa fédération s'est aussi élevée contre toute contractualisation avec les Ocam.
Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF, dénonce "une usine à gaz". Autre critique, "le flux unique de paiement ne sera pas mis en place". Pour l'UNOF-CSMF, présidé par Luc Duquesnel : "Le tiers-payant généralisé, voulu par le Président de la République, est mort. Il a été enterré hier". L'appel "à la désobéissance civile (...) y compris sur la part obligatoire" est maintenu.
A l'inverse, côté mutuelles, Etienne Caniard affirme dans les colonnes du Figaro que la solution proposée avec la Cnamts "allège" les tâches administratives des médecins. Le président de la FNMF assure également que le tiers payant généralisé "ne coûtera rien" aux praticiens. Les patients ne verront pas non plus grimper leur facture mais bénéficieront bien d'un "service supplémentaire". Enfin, "La crainte que certains éprouvent à notre encontre relève davantage du fantasme que de la réalité".
La MSA lance son nouveau plan Santé-Sécurité au travail 2016-2020
Le plan Santé-Sécurité au Travail 2016-2020 de la MSA, présenté mardi dernier, fixe les orientations stratégiques pour mener des programmes d'actions en direction de populations agricoles salariés et non-salariés. Pour la mise en place de ce cinquième plan , la MSA s'appuiera sur plus de 600 experts (conseillers en prévention, infirmiers santé-travail et médecins du travail) au sein de son réseau.
Six grands axes ont été dégagés :
1/ La sécurité au contact des animaux dans les secteurs de l'élevage (56% des accidents de travail des exploitants agricoles sont liés aux activités en élevage) et le secteur équin.
2/ L'exposition au risque chimique (près de 10 % des salariés sont exposés à des produits chimiques cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques).
3/ Prévention du risque machine (17 % des accidents de travail des actifs sont liés à l'utilisation de leurs équipements de travail et 10 % des accidents mortels d'exploitants sont liés à des chutes de hauteur)
4/ Les risques psychosociaux (35 à 60 % des travailleurs évoquent des pressions psychosociales au travail).
5/ Les troubles musculosquelettiques (TMS) qui sont, en nombre, les premières maladies professionnelles reconnues du secteur agricole.
6/ L'employabilité des actifs agricoles.
100 médiateurs départementaux pour le
Le régime social des indépendants met en place 100 médiateurs départementaux dont la mission est de "favoriser la résolution des différents par le dialogue". Choisis par les présidents et directeurs des caisses régionales, ils exercent leur fonction à titre bénévole. Tout assuré peut saisir le médiateur de son département de résidence, s'il a obtenu une réponse "partielle ou insatisfaisante" à une réclamation, ou si sa demande est restée lettre morte. Ce dispositif est prévu par les "20 mesures pour simplifier la vie aux assurées" concrétisées par le RSI et portées par les pouvoirs publics.
Nominations
Jérôme Balmes est le directeur du digital et de l'innovation de la FFSA.

Cécile Tagliana, conseillère santé-autonomie de Manuel Valls, a été nommée chef du service des politiques sociales et médico-sociales, adjointe au directeur général de la cohésion sociale (DGCS).

Enguerran Abrand dirige le Fonds Recherche et Innovation de la FHF

Florence Thesmar devient responsable des statistiques et des études économiques de la Fehap

Harmonie Mutuelle a reçu 10 Labels d'Excellence pour ses produits de prévoyance et sur la complémentaire santé, attribués par les Dossiers de l'Epargne.
La LMDE vient de signer un partenariat avec Axa et proposera dans ce cadre des services bancaires et d'assurance de biens "dès la rentrée prochaine" à ses adhérents.

La CFTC, FO et la CFDT ont signé la "position commune" sur la création du compte personnel d'activité (CPA) figurant dans le projet de loi sur le droit du travail.

73% des expatriés français estiment que conserver un lien avec le système de protection sociale français est important, selon le baromètre 2016 Humanis en partenariat avec Lepetitjournal.com.

Le collectif Alerte a demandé mercredi une accélération de la mise en oeuvre du plan de lutte contre la pauvreté, pointant des "insuffisances" et "retards", en particulier sur l'accès aux droits et le logement.

L'Institut Montaigne préconise de porter l'âge de départ à 65 ans en 2025.
Humanis et Ipeca Prévoyance ont signé un protocole de coopérations techniques et commerciales.
Lettre éditée par Espace social européen - Prix 3 € - Sarl au capital de 120 000 € - RCS PARIS B 480 706 159 (2005B02166)
Principal associé : Pascal Beau / 22 rue Léon Jouhaux, 75010 Paris - Tél. : 01 53 24 13 00 - FAX. : 01 53 24 13 06
Rédaction : Pascal Beau et Émilie Guédé (01 53 24 13 12) - Service Abonnements (tél: 01 53 24 13 18 / mail: abonnements@espace-social.com) - Iconographie : Cocktail Santé (01 53 24 13 02) - Administration : 01 53 24 13 00
- Commission paritaire : N° 0316 T 87714 -
ISSN : N° 0999-7822. Tous droits de reproduction réservés.
L'autorisation d'effectuer des reproductions par reprographie doit être obligatoirement obtenue auprès du Centre français d'exploitationdu droit de copie (CFC) 20, rue des Grands-Augustins - 75006 Paris - Tél.: 01 44 07 47 70
image

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire